ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » International

16.11.2011 - mer. : 12'18 - Mise à jour 16.11.2011 - mer. : 12'18

La candidat socialiste attaqué par la droite

France/nucléaire

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer


Paris - François Hollande, le candidat socialiste à la présidentielle française de l'an prochain, était accusé mercredi par la droite de brader les intérêts du pays, en prônant la réduction de la part de l'énergie nucléaire.


Championne du monde l'atome, la France tire 75% de son électricité de son parc de 58 réacteurs. Et pour la première fois depuis 40 ans, une diminution de cette part devient un enjeu électoral.


François Hollande a conclu mardi un accord avec les écologistes pour les prochaines élections, présidentielle et législatives, au printemps prochain. Ce compromis permet aux écologistes d'espérer entre 15 et 30 sièges dans la prochaine assemblée nationale, et il liste les points d'accord et de désaccord entre les deux partis.


Le candidat socialiste a refusé l'arrêt du chantier d'un réacteur nucléaire de troisième génération EPR à Flamanville (nord-ouest), voulu par les Verts. Mais il a confirmé sa volonté de réduire à 50% en 2025 la part du nucléaire dans l'électricité française, avec la fermeture de 24 réacteurs.