ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » International

14.12.2012 - ven. : 10'49 - Mise à jour 14.12.2012 - ven. : 10'48

Susan Rice, rejetée par les républicains, renonce au département d'Etat

Usa

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer


               WASHINGTON - L'ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU Susan Rice a renoncé à briguer la succession de Hillary Clinton au département d'Etat, a annoncé jeudi la Maison Blanche, prenant acte du rejet républicain de cette responsable mise en cause dans l'affaire de Benghazi.


               Le président Barack Obama, proche de Mme Rice, a dit avoir pris acte de cette décision mais dénoncé les attaques "injustes" contre celle qui restera, a-t-il précisé, à la tête de la représentation américaine aux Nations unies, un poste qu'elle occupe depuis
2009.


               M. Obama, dans un communiqué, a expliqué avoir parlé jeudi à Mme Rice et avoir "accepté sa décision de ne plus être candidate au poste de secrétaire d'Etat". Il a salué une haute fonctionnaire "extraordinairement capable, patriote et passionnée".


               Mme Rice avait été la cible de critiques acerbes de parlementaires républicains --dont les voix auraient été nécessaires pour entériner sa nomination au Sénat-- en raison de ses prises de position dans les médias juste après l'attaque meurtrière contre le consulat américain de Benghazi en Libye le 11 septembre.


               Ces élus soupçonnaient Mme Rice et la Maison Blanche d'avoir délibérément cherché à tromper les Américains, pour ne pas ternir le bilan de M. Obama quelques semaines avant l'élection présidentielle du 6 novembre, sur le caractère terroriste de cette attaque.


               M. Obama a de fait dit "profondément regretter les attaques injustes et trompeuses contre Susan Rice ces dernières semaines". Dans une lettre à M. Obama dont l'AFP a obtenu copie, Mme Rice a expliqué sa décision par le fait que sa nomination aurait donné lieu à un processus de confirmation "qui aurait traîné en longueur, été perturbant et coûteux (...) pour nos priorités nationales et internationales les plus urgentes".


               "L'ambassadeur Susan Rice a été un partenaire indispensable durant les quatre dernières années, nous avons travaillé étroitement ensemble (...) Pour le Conseil de sécurité nationale, le département d'Etat et les Nations unies, Susan a travaillé sans relâche pour promouvoir nos valeurs et les intérêts de notre nation. J'ai confiance dans le fait qu'elle va continuer à représenter les Etats-Unis avec force et habileté", a réagi Hillary Clinton.