ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » International

08.04.2012 - dim. : 10'47 - Mise à jour 08.04.2012 - dim. : 10'47

Un chef d'oeuvre d'Yves Klein bientôt sous le feu des enchères à New York

France

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Paris - L'eau, le feu, la couleur: une oeuvre mythique d'Yves Klein, "FC 1", réalisée en 1962 peu avant sa mort, sera proposée le 8 mai à New York par la maison Christie's qui en espère un prix record de 30 à 40 millions de dollars (23 à 30 millions d'euros).               

"Il s'agit de l'oeuvre la plus importante de l'artiste français jamais présentée en vente" aux enchères, souligne Christie's qui l'a dévoilée jeudi en avant-première mondiale à son siège parisien.               

Sur ce grand panneau (1,41 mètre sur 3 mètres) travaillé au lance-flammes par l'artiste, deux silhouettes féminines semblent danser et disparaître au milieu du feu. L'or, le rose et le bleu renforcent cette vision onirique, entre paradis et enfer.               

"Cette oeuvre devrait atteindre non seulement un record du monde pour une oeuvre de l'artiste aux enchères mais également le plus haut prix jamais réalisé par un artiste européen d'après-guerre", estime Loïc Gouzer, spécialiste international du département Art d'après-guerre et contemporain chez Christie's à New York.               

Le panneau a été conçu "en mars ou en avril 1962", quelques mois avant le décès d'Yves Klein, foudroyé par une crise cardiaque en juin de la même année, à l'âge de 34 ans, précise à l'AFP M. Gouzer.               

"Dans ce chef-d'oeuvre, l'artiste a regroupé tous les éléments emblématiques de son art", relève M. Gouzer: le fameux bleu Klein (IKB, International Klein Blue) qui l'a rendu célèbre, "l'anthropométrie" où des modèles se font pinceaux après s'être enduits de peinture. Et enfin "le feu, qui était l'une de ses grandes obsessions et qu'il a mis du temps à maîtriser", ajoute M. Gouzer.               

La réalisation de l'oeuvre au Centre d'essai de Gaz de France en région parisienne a été filmée. Elena Palumbo-Mosca, l'un des deux modèles, se souvient "avoir eu le sentiment de vivre un moment exceptionnel dans l'histoire de l'art". "Le contact direct avec les éléments primordiaux - l'eau et le feu - m'a fait ressentir ces moments comme un vrai rite de passage", dit-elle.