ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » International

17.04.2012 - mar. : 18'23 - Mise à jour 17.04.2012 - mar. : 18'23

Chirac voterait Hollande, trouble dans le camp Sarkozy

France

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

   
Paris - Retraité de la politique, la mémoire défaillante, l'ancien président Jacques Chirac a pourtant semé le trouble dans la droite française mardi en laissant dire par l'un de ses proches qu'il voterait dimanche pour le socialiste François Hollande.


              
L'historien Jean-Luc Barré, qui a aidé l'ancien président dans l'écriture de ses mémoires, a confié au journal Le Parisien que "Jacques Chirac est fidèle à lui-même lorsqu'il déclare qu'il votera pour Hollande".


              
"Je lui rends fréquemment visite, nous déjeunons ou dînons ensemble.


Après quatre ans d'échanges, je crois être un de ceux qui connaissent le mieux le fond de sa pensée", a-t-il ajouté.


              
L'entourage de Jacques Chirac a fait savoir qu'il ne ferait "aucune déclaration publique" dans le cadre de l'élection présidentielle, sans démentir formellement les propos de l'historien.


              
A l'approche du premier tour dimanche de l'élection presidentielle, le coup e pouvait pas plus mal tomber pour Nicolas Sarkozy, que tous les instituts de sondages donnent largement battu au second tour face à François Hollande.


              
"La meilleure façon de respecter Jacques Chirac dans les difficultés qui sont les siennes, c'est d'essayer de ne pas le faire parler et qu'il ne soit pas instrumentalisé dans un sens ou dans un autre par son entourage", a immédiatement réagi le chef de l'Etat.


              
Il faisait allusion à la santé déclinante de l'ancien chef de l'Etat, âgé de 79 ans, qui a occupé l'Elysée de 1995 à 2007. En septembre dernier, il n'avait pas pu comparaître physiquement devant le tribunal de Paris, qui le jugeait pour deux affaires d'emplois fictifs.