ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » International

26.04.2012 - jeu. : 09'05 - Mise à jour 26.04.2012 - jeu. : 09'04

Le Connecticut devient le 17ème Etat américain à abolir la peine de mort

Usa

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

                       

New  York - Le Connecticut est devenu mercredi le 17e Etat américain à abolir la peine de mort, confirmant la tendance au déclin de la peine capitale enregistrée ces dernières années aux Etats-Unis.               

Le gouverneur démocrate de cet Etat du Nord-Est Dannel Malloy a promulgué, comme il s'y était engagé, la loi abolissant la peine capitale, adoptée au début du mois par les deux chambres à majorité démocrate de l'Etat.               

La peine de mort y est remplacée dans l'arsenal juridique par la réclusion à perpétuité sans possibilité de libération. La loi n'est pas rétroactive et ne concerne donc pas les onze condamnés qui se trouvent encore dans le couloir de la mort de l'Etat. La majorité de l'opinion publique dans le Connecticut reste favorable à la peine capitale (62% pour, 30% contre), selon un sondage Quinnipiac publié mercredi, et le gouverneur s'est longuement expliqué sur sa décision.        

"C'est un moment historique, le Connecticut rejoint 16 autres Etats (américains) et le reste du monde industrialisé en agissant ainsi, mais c'est aussi un moment de réflexion, et non de célébration", a-t-il précisé. Il a évoqué "une composante morale" à son opposition à la peine de mort, et expliqué qu'il avait évolué sur le sujet, après avoir travaillé pendant des années comme procureur, et avoir vu "à quel point notre système judiciaire est imparfait".               

Il a souligné que le système "ne fonctionnait pas" dans son Etat, où "seulement deux condamnés, volontaires, ont été exécutés en 52 ans", en raison notamment des interminables procédures d'appel. "Les 11 hommes actuellement dans le couloir de la mort dans le Connecticut risquent plus de mourir de vieillesse que d'être exécutés", a-t-il ajouté.               

L'abolition de la peine de mort dans le Connecticut confirme le déclin constant de la peine capitale ces dernières années aux Etats-Unis, que ce soit en termes de condamnations à mort, d'exécutions, ou du nombre d'Etats disposant de cette mesure dans leur arsenal juridique.