ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » International

30.04.2012 - lun. : 09'03 - Mise à jour 30.04.2012 - lun. : 09'03

Pêche illégale, 4 garde-côtes sud-coréens blessés, 9 marins chinois arrêtés

CoréeSud

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

   
               SEOUL - Quatre garde-côtes sud-coréens montés à bord d'un navire chinois qu'ils soupçonnaient de pêche illégale ont été attaqués et blessés lundi par les marins, dont neuf ont été arrêtés, ont indiqué les autorités sud-coréennes.
  

             Un des quatre Sud-Coréens est tombé à l'eau après avoir été frappé, mais il a été récupéré vivant, tandis que les trois autres ont été blessés à la tête, aux bras et aux jambes, a ajouté un porte-parole des garde-côtes.
  

             Ils ont tous quatre été transportés par hélicoptère vers l'hôpital de la ville portuaire sud-coréenne de Mokpo (sud-ouest). Les Sud-Coréens étaient montés à bord du navire de pêche chinois de 227 tonnes qui évoluait en mer Jaune, près de l'île de Heuksan. "Les marins chinois ont été arrêtés en tentant de fuir. Ils sont transportés vers notre base", a dit le porte-parole à l'AFP.
  

             La pêche illégale par des bateaux chinois est fréquente dans les eaux sud-coréennes, très poissonneuses, et les accrochages sont de plus en plus violents. A la mi-avril, un pêcheur chinois jugé pour avoir mortellement poignardé un garde-côte sud-coréen et grièvement blessé un autre, lors de l'interception de son bateau soupçonné de pêche illégale en mer Jaune, avait été condamné à 30 ans de prison en Corée du Sud.
 

              Séoul a demandé à plusieurs reprises à Pékin de prendre des mesures pour empêcher cette pêche illégale par ses ressortissants. Selon Séoul, jusqu'à 3.000 bateaux chinois ont pratiqué la pêche illégale chaque jour, d'avril à mai et d'octobre à décembre en 2011, à l'intérieur de la Zone économique exclusive (ZEE) de Corée du Sud. Les garde-côtes ont saisi 475 embarcations l'an dernier, contre 370 en 2010.

               Le gouvernement s'est engagé à investir 932,4 milliards de wons (620 millions d'euros) entre 2012 et 2015 pour mieux équiper ses garde-côtes, lesquels doivent recevoir le soutien de la marine de guerre pour ses opérations de surveillance.