ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » International

14.09.2012 - ven. : 09'18 - Mise à jour 14.09.2012 - ven. : 09'18

Protestations violentes à Sanaa et au Caire contre un film anti-islam

Yemen

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

      Sanaa - Les protestations contre un film américain dénigrant l'islam ont pris une tournure violente jeudi avec quatre morts au Yémen, où l'ambassade des Etats-Unis a été attaquée, et la poursuite des heurts devant celle du Caire, tandis que l'inquiétude montait face à d'éventuelles manifestations vendredi en Asie.


      Des rassemblements contre ce film produit aux Etats-Unis ont aussi eu lieu notamment en Irak, en Iran et à Gaza, alors que plusieurs pays musulmans d'Asie ont renforcé la sécurité autour des missions diplomatiques américaines pour contrer des manifestations vendredi, jour de la grande prière hebdomadaire.


      Les protestations se poursuivaient au surlendemain d'un rassemblement devant le consulat des Etats-Unis à Benghazi en Libye, durant lequel des hommes armés ont attaqué le bâtiment, tuant l'ambassadeur Chris Stevens et trois autres  Américains, dont un ancien Navy Seal, soldat d'élite de la Marine, et un ex-militaire de l'US Air Force. Au moins trois autres Américains ont été blessés.


      La Maison Blanche a indiqué jeudi qu'elle surveillait de près la situation de ses missions diplomatiques à travers le monde, craignant de nouvelles manifestations hostiles dans les pays du monde arabe vendredi. Dans un entretien à l'AFP, le nouveau Premier ministre libyen Moustapha Abou Chagour a annoncé "une importante avancée" dans l'enquête sur l'attaque de Benghazi et des arrestations, sans donner de détails sur le nombre ou l'éventuelle appartenance des personnes arrêtées.


      Les réactions parfois violentes déclenchées par le long métrage "Innocence of Muslims", dont des extraits sont diffusés sur internet, rappellent la colère qu'avait provoquée la publication de caricatures du prophète Mahomet en 2006 par un journal danois.