ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » International

13.04.2013 - sam. : 11'48 - Mise à jour 13.04.2013 - sam. : 11'48

Moscou riposte et interdit d'entrée 18 Américains

Russie/ "Liste Magnitski"

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

    
MOSCOU - La Russie a interdit samedi l'entrée sur son territoire à 18 Américains, en représailles à la publication la veille aux Etats-Unis d'une liste de 18 personnes visées par des sanctions économiques américaines pour leur implication présumée dans la mort en prison du juriste Sergueï Magnitski, a appris l'AFP.

"La guerre des listes ne relève pas de notre choix, mais nous ne pouvons pas ignorer un vrai chantage", a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué qui comprend les noms de 18 responsables américains "impliqués dans les
violations des droits de l'Homme".

"Contrairement à la liste américaine, qui est arbitraire, notre liste comprend ceux qui sont impliqués dans la légalisation de la torture et les détentions à vie dans la prison de Guantanamo, jusqu'aux arrestations et enlèvements de citoyens russes", a expliqué le
ministère.

Avocat devenu héraut de la lutte contre la corruption en Russie, Sergueï Magnitski est mort dans une prison de Moscou en 2009 après avoir été torturé.

Les Etats-Unis ont annoncé vendredi avoir pris des sanctions économiques contre 16 Russes pour leur implication présumée dans la mort du juriste et deux Tchétchènes pour d'autres violations des droits de l'Homme.

Aux termes de la "liste Magnitski", les éventuels avoirs que détiendraient ces personnes sont gelés sur le sol des Etats-Unis, et tout ressortissant américain qui viendrait à commercer avec elles s'exposerait à des sanctions pénales. Les personnes visées
devraient aussi se voir interdire de visa pour les Etats-Unis.

Moscou avait immédiatement dénoncé la publication de cette liste.


"Cette démarche va ajouter encore plus de négatif dans les relations russo-américaines qui se sont déjà compliquées", a déclaré vendredi une source au sein du ministère russe des Affaires étrangères, citée par l'agence Interfax.


La publication de cette liste "va entraîner la prise d'une mesure similaire par la partie russe", a averti cette source.