ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » International

10.04.2013 - mer. : 08'36 - Mise à jour 10.04.2013 - mer. : 08'36

Un étudiant blesse 14 personnes à l'arme blanche sur un campus

Etats-Unis

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

WASHINGTON - Un étudiant américain a blessé 14 personnes, dont deux grièvement, utilisant une arme blanche non identifiée, sur le campus d'une université dans le Texas (sud), avant d'être arrêté, a annoncé mardi la police.
                     

Les autorités ont appris "qu'un homme blanc en liberté, était en train de poignarder des gens", peu après 11H00 (16H00 GMT), sur le campus Cyfair de l'université Lone Star, près de la ville de Houston, a annoncé le shérif Adrian Garcia, lors d'une conférence de presse.
                      

"Nous ne savons pas exactement quel type d'arme a été utilisé, nous ne savons pas si c'est un couteau ou un autre outil", a-t-il précisé. "Nous avons arrêté un homme blanc qui doit avoir environ 21 ans et qui est actuellement inscrit à l'université", a ajouté le shérif sans dévoiler l'identité du suspect, ni les motifs derrière une telle agression.
                      

Les télévisions américaines et les réseaux sociaux ont diffusé des images du jeune homme roux, portant un bouc, avec les menottes aux mains. En revanche, l'existence d'un second suspect soulevée dans un premier temps par l'université sur son site internet a été écarté par la police, selon plusieurs médias américains.
                      

Quatre des blessés ont été transportés par hélicoptère vers un hôpital, avait précisé un porte-parole de la police qui n'avait pu déterminer quel type d'arme avait été utilisé. Deux d'entre elles sont dans un état grave. Deux autres ont refusé d'être soignées sur place. La police avait raconté plus tôt que le suspect avait été plaqué au sol par un autre étudiant avant d'être interpellé. 
                      

L'étudiant en question a raconté au Houston Chronicle qu'un autre camarade l'avait aidé à immobiliser le suspect. Alors qu'il se dirigeait vers sa classe, Ryan Ballard a confié avoir vu du sang par terre: "J'ai d'abord cru que quelqu'un avait saigné du nez puis  en remontant les escaliers, j'ai vu de plus en plus de sang", a-t-il dit au quotidien texan. "Je me suis dit: mon Dieu, que se passe-t-il?"