ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » International

14.05.2013 - mar. : 15'29 - Mise à jour 14.05.2013 - mar. : 15'22

L'ablation des seins: une solution exceptionnelle pour éviter le cancer

France

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

            

PARIS - L'ablation préventive des deux seins (ou mastectomie), subie par l'actrice américaine Angelina Jolie, constitue la façon la plus radicale de prévenir un risque élevé de cancer du sein pour celles qui font partie des 0,2% de femmes porteuses d'une prédisposition génétique à ce type de cancer.               

Le risque accru concerne principalement les femmes porteuses de deux mutations connues à ce jour, celle du gène BRCA1, comme c'est le cas pour l'actrice, et du gène BCRA2: à 70 ans, le risque d'avoir eu ou d'avoir un cancer du sein est de l'ordre de 70% chez les premières et de 50% chez les secondes, alors que seulement une femme sur dix, sans risque particulier, développera un cancer du sein avant 70 ans, selon le Pr Dominique Stoppa-Lyonnet, chef du service de génétique oncologique à l'Institut Curie à Paris.               

Mais au-delà du cancer du sein, les deux mutations augmentent également le risque de cancer de l'ovaire avant 70 ans, qui est de l'ordre d'environ 40% des femmes porteuses de la mutation BRCA1 et de 10 à 20% de celles porteuses de la mutations BCRA2, ajoute le Pr Stoppa-Lyonnet.               

Les deux cancers interviennent plus tôt chez les femmes prédisposées, avec un âge moyen au diagnostic de 45 ans environ pour le cancer du sein, contre 60 ans environ dans la population générale. L'évolution de ces cancers est en général plus rapide, avec un taux de rechute plus élevé.  A ces femmes, les médecins n'ont d'autre option pour l'instant que de proposer une surveillance intensive pour dépister et traiter le cancer le plus tôt possible, soit l'ablation des seins ou des ovaires à titre préventif.               

"Opter pour une ablation préventive des seins est une décision déchirante pour des femmes comme Angelina, mais nous savons que c'est un moyen essentiel de sauver des vies", relève Delyth Morgan, la responsable de la campagne britannique sur le cancer du sein.               

La double mastectomie consiste à retirer la totalité des deux glandes mammaires, c'est à dire les seins, les aréoles et les mamelons tout en préservant la peau. Cette opération ne constitue pas la panacée : même si elle est plus efficace qu'une surveillance, elle ne fait pas disparaitre totalement le risque de cancer du sein, mais le réduit très fortement, "de plus de 90%", selon l'Institut Curie.