ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » International

03.01.2018 - mer. : 16'54 - Mise à jour 03.01.2018 - mer. : 16'54

Rentrée politique américaine, le bras de fer reprend entre Trump et les démocrates

Washington - Le Congrès américain ouvre sa session 2018 mercredi avec un programme chargé, Donald Trump devant arriver avec la majorité républicaine et l'opposition démocrate à un compromis sur le budget et l'immigration dans les deux semaines.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

 Première urgence: financer l'Etat fédéral pour éviter une paralysie des administrations. Les parlementaires ont déjà reporté trois fois depuis septembre la date-butoir, maintenant fixée au 19 janvier. Ils devront avant cette date adopter une gigantesque loi de centaines de milliards de dollars couvrant tout le gouvernement, de la Défense à la Santé, afin de terminer l'année budgétaire 2018, soit jusqu'à fin septembre.
               La minorité démocrate a son mot à dire: elle peut tout bloquer au Sénat, où une majorité qualifiée des trois cinquièmes, soit 60 voix sur 100, sera requise.
               Et elle a fixé ses conditions pour ne pas mettre à genoux l'administration: une augmentation équivalente des dépenses pour la défense et le reste des dépenses; des hausses conséquentes pour la lutte contre les opiacés et pour la santé; le renouvellement de l'assurance maladie publique pour les enfants (CHIP); et surtout, la régularisation de centaines de milliers de clandestins arrivés enfants aux Etats-Unis.
               C'est la principale pierre d'achoppement. Le président américain a abrogé en septembre le programme Daca, qui a permis à 690.000 jeunes sans-papiers de travailler et d'étudier en toute légalité, en donnant jusqu'à mars au Congrès pour trouver une solution pour cette population.
               Les républicains sont globalement d'accord pour les régulariser... mais Donald Trump exige en échange le vote de crédits pour construire le mur promis à la frontière avec le Mexique, ainsi que d'autres mesures anti-immigration, dont la fin de ce qu'il appelle "l'immigration en chaîne" (rapprochement familial), la suppression de la loterie annuelle de cartes vertes, et l'embauche de plus de policiers à la frontière.
               Or les démocrates ont longtemps dit qu'ils refuseraient de financer ce mur, symbole pour eux d'une politique xénophobe.
               Les quatre leaders du Congrès - républicains et démocrates de la Chambre des représentants et du Sénat - se réuniront mercredi au Capitole avec deux émissaires de la Maison Blanche pour tenter de sortir de l'impasse.
               
              

Balises Internationale  

Lire aussi