ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » International

09.02.2018 - ven. : 15'59 - Mise à jour 09.02.2018 - ven. : 15'59

Corée du Sud: JO-2018 - Les athlètes nord-coréens refusent les smartphones olympiques

Séoul(AFP) - La saga des smartphones olympiques continue: les sportifs nord-coréens en lice aux Jeux de Pyeongchang ont décidé vendredi de refuser les téléphones offerts par les organisateurs... qu'ils auraient de toute façon dû rendre à la fin des JO, après déjà plusieurs décisions contradictoires du CIO à ce sujet.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer


    
              
               Le Comité international olympique (CIO) offre des téléphones dernière génération du constructeur et sponsor sud-coréen Samsung, des Galaxy Note 8, à tous les athlètes engagés. Des appareils munis d'applications utiles pour les sportifs, informations sur la logistique ou les horaires des différentes épreuves de la compétition.
               Mais l'instance olympique avait dans un premier temps annoncé mercredi ne pas pouvoir offrir ces smartphones aux athlètes iraniens et nord-coréens, en raison des sanctions internationales touchant ces deux pays.
               Devant les vives protestations des autorités iraniennes qui ont notamment menacé Samsung de représailles commerciales, le CIO a fait machine arrière et accepté jeudi que les athlètes des deux pays concernés reçoivent les téléphones, à condition que les Nord-Coréens rendent les appareils avant de rentre chez eux à l'issue des JO.
               Vendredi, l'agence de presse sud-coréenne Yonhap a rapporté que les sportifs nord-coréens de leur côté avaient en fait tout simplement refusé les smartphones offerts. Aucune raison officielle n'a été avancée, mais l'accès à internet est très strictement encadré en Corée du Nord.
               Un porte-parole du CIO, contacté par l'AFP, n'a pas pu confirmer cette information.
               Pyongyang a envoyé 22 athlètes aux JO d'hiver, entourés de plusieurs entraîneurs et personnels d'encadrement.
               Le géant Samsung est le plus gros constructeur mondial de smartphones. Il représente à lui seul un cinquième du produit intérieur brut de la Corée du Sud.
               Son Galaxy Note 8 se vend environ 1 million de wons sud-coréens, soit près de 750 euros, et pourrait donc tomber sous le coup des sanctions relatives aux produits de luxe, qu'il est interdit de fournir à la Corée du Nord.
               Une porte-parole du groupe a souligné que Samsung n'avait rien à voir avec la décision d'offrir ces smartphones aux athlètes olympiques: toutes les décisions dans ce dossier sont prises par le CIO.

Balises Internationale  

Lire aussi
  • 09/02/2018 15:53:57

    USA: Nouveau coup de tabac à Wall Street

    New York(AFP) - La Bourse de New York, après plusieurs séances tumultueuses, a de nouveau été saisie jeudi par une grande fébrilité, faisant chuter ses indices vedettes de plus de 10% depuis les sommets atteints fin janvier.

  • 09/02/2018 15:51:47

    Corée du Sud: JO-2018 - L'ouverture des "Jeux de la paix"

    Pyeongchang (AFP) - C'est le grand jour: assis à la même table, Corée du Nord et Corée du Sud s'apprêtent à savourer les "Jeux de la paix", les JO-2018 de Pyeongchang qui s'ouvrent à 20h00 locales (11h00 GMT) et qui promettent du sport jusqu'au 25 février, dans tous les domaines.

  • 09/02/2018 15:49:17

    Venezuela: sonnée, l'opposition hésite à participer à la présidentielle

    Caracas(AFP) - L'opposition vénézuélienne, ébranlée par l'annonce de la date de l'élection présidentielle anticipée, fixée au 22 avril, doit décider de la stratégie à suivre, entre boycott du scrutin et participation pour contrer une possible réélection de Nicolas Maduro.