ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » International

26.03.2020 - jeu. : 11'57 - Mise à jour 26.03.2020 - jeu. : 11'57

Plus de la moitié de l'humanité contrainte de ne plus sortir pour tenter d?endiguer la pandémie

Malgré la mise en place de mesures de confinement plus ou moins drastiques sur les cinq continents, l?épidémie due au coronavirus continue de faire des ravages et de mettre à mal les hôpitaux, où les personnels de santé, peu importe les pays, manquent de masques et de matériel adapté, et où les victimes sont inhumées ou incinérées à la hâte.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Selon un décompte de l’Agence France-Presse (AFP), plus de trois milliards de personnes sont concernées par ces mesures. Exception notable, la province chinoise du Hubei, épicentre de la pandémie, a vu ses restrictions levées après deux mois, à l’exception de la ville de Wuhan.

L’épidémie a fait au moins 20 647 morts et contaminé plus de 450 876 personnes. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant désormais plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière.

  • L’Inde, avec son 1,3 milliard d’habitants, est le dernier pays en date à avoir instauré un confinement général, qui prend effet mercredi. Environ 40 pays ont fait de même, notamment en Europe (Royaume-Uni, France, Italie, Espagne), mais aussi la Californie, la Colombie, l’Argentine, le Népal, l’Irak et, dès jeudi, l’Afrique du Sud.
  • Au moins sept d’entre eux (comptant au total plus de 416 millions d’habitants), dont l’Iran, l’Allemagne et le Canada, ont, quant à eux, appelé leur population à rester chez elle, sans mesures coercitives. La Russie est le dernier pays en date à avoir fait de telles recommandations, ce mercredi.
  • Au moins 18 pays ou territoires (plus de 300 millions de personnes) ont mis en place des couvre-feux, interdisant les déplacements en soirée et pendant la nuit. C’est notamment le cas de l’Egypte, de la Côte d’Ivoire, du Chili, de la Serbie et de l’Equateur.
  • La majorité des victimes de la pandémie en Europe

La nette majorité des victimes, plus de 13 000, était en Europe : dans la seule journée de mercredi, l’Espagne en a recensé 738 de plus, et l’Italie 683 morts supplémentaires.

Le nombre de morts en Espagne a dépassé celui de la Chine avec 3 434 décès. Le bilan de mardi à mercredi représente une très forte accélération par rapport aux 514 recensées entre lundi et mardi. Dans la capitale espagnole, une patinoire a été transformée en morgue géante. Les halls d’exposition de la Foire de Madrid ont été reconvertis en hôpital de campagne de 1 500 lits, et l’armée a été appelée à la rescousse pour désinfecter les maisons de retraite, où les morts se comptent par dizaines.

En Italie, pays le plus touché au monde, le bilan est désormais de 7 503 morts. La veille, la décrue du nombre de contaminations suscite de timides espoirs : signe de l’efficacité des mesures draconiennes de confinement prises dans le pays.

Balises Internationale  

Lire aussi