ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Culture

10.11.2019 - dim. : 14'26 - Mise à jour 10.11.2019 - dim. : 15'04

L'écrivain Agualusa souligne une nouvelle ère dans le pays

Luanda - L'écrivain angolais José Eduardo Aguslusa a déclaré vendredi à Luanda, que le pays vivait une nouvelle ère marquée par une plus grande ouverture, la pacification et le rapprochement entre les Angolais.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

1 / 1

Ecrivain José Eduardo Agualusa

Photo: Francisco Miúdo

Agualusa, qui s'adressait à la presse en marge de la cérémonie de remise du Prix national de Culture et Arts, a cité l’exemple de reconnaissance par l'Exécutif de personnalités telles que Rafael Marques et Sousa Jamba, qui illustre des signes de la nouvelle ère dans le pays.

L'auteur a souligné le fait que le pays vit une ère d'ouverture dans tous les chapitres, la grande reconnaissance du rôle des acteurs sociaux et politiques,  ainsi qu’une large liberté d'expression.

En ce qui concerne sa distinction, avec le Prix national de culture et arts dans la discipline de littérature, l'écrivain l'a considéré comme le plus important de sa carrière, car durant ses 30 ans de carrière, c’est le premier sur le territoire angolais en reconnaissance de son rôle et de sa contribution dans l'affirmation, la valorisation, la préservation et la diffusion de l'identité culturelle angolaise.

"Ce prix a été une surprise, raison pour laquelle il a procuré plus de joie que tous les autres que j'ai remportés, pour être angolais et représenter le nouveau vent de paix qui souffle dans le pays", a-t-il renchéri.

Il a indiqué qu'il écrivait pour le plaisir, sans penser aux prix, mais l’attribution de n’importe quel prix s’avère importante, pour valoriser un travail de plusieurs années.

D'autre part, il a clarifié la controverse autour de sa déclaration sur l’œuvre d'Agostinho Neto, affirmant qu'il avait été mal interprété par certaines personnes qui en ont profité pour tenter de dénigrer son image du point de vue politique.

 "Cela s'est produit un peu avant les élections, lorsqu'il régnait un climat de crispation politique et le fait d’avoir dit que comme Agostinho Neto, il y avait d'autres bons ou meilleurs écrivains qui avaient été utilisés négativement", a-t-il expliqué.

José Eduardo Agualusa Alves da Cunha est journaliste, écrivain et éditeur angolais de descendance portugaise et brésilienne, né le 13 décembre 1960, dans la province de Huambo. Il est détenteur plusieurs prix.

Le Prix national de culture et arts, décerné chaque année, a été institué en 2000 par le gouvernement angolais, comme une incitation à la créativité et production culturelle, en tenant compte de la diversité linguistique et culturelle de la nation angolaise. 

Balises Angola  

Lire aussi
  • 09/11/2019 13:13:34

    La ministre loue la qualité de la production artistique nationale

    Luanda - La ministre d'État chargée du secteur social, Carolina Cerqueira, a loué vendredi, la qualité de la production artistique des créateurs angolais et leur contribution à l'affirmation du pays dans le contexte des nations.

  • 04/11/2019 16:27:35

    La ministre Angela Bragança appelle au tourisme urbain

    Luanda - La ministre du Tourisme, Ângela Bragança, a souligné dimanche, à Luanda, l’importance de développer le tourisme urbain, comme un moyen de diffuser et valoriser les lieux historiques et culturels des villes.

  • 31/10/2019 11:33:33

    L'UEA rappelle la trajectoire de Mário Andrade

    Luanda- La trajectoire, dans la dimension politique, culturelle et académique du nationaliste Mário Pinto de Andrade, a été rappelée mercredi, à l?Union des écrivains angolais (UEA), un hommage rendu par les écrivains, dans l'habituel Maka a quarta-feira.