ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Culture

20.06.2019 - jeu. : 15'03 - Mise à jour 20.06.2019 - jeu. : 15'12

Des diplomates angolais informés sur la première biennale de Luanda

Luanda- Le programme de la première Biennale de Luanda, dénommée "Forum Panafricain pour la Culture de Paix", qui se tiendra du 18 au 22 septembre, a été présentée mercredi, aux diplomates angolais réunis au VIIIe Conseille Consultatif du Ministère des Relations Extérieures, par la ministre de la Culture, Carolina Cerqueira.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

1 / 1

Des ambassadeurs au VIIIe Conseil Consultatif du MIREX

Photo: Francisco Miúdo

L’événement triparti organisé par le gouvernement d’Angola, l’Union Africaine et l’UNESCO, va réunir plusieurs représentants des gouvernements africains, de la diaspora, de la société civile, de la communauté artistique et scientifique, et aussi des institutions académiques et organisations internationales.

Cet événement qui tiendra aussi à Benguela vise créer un espace de réflexion sur des thèmes tels que la culture de paix et la non–violence, le rôle de la jeunesse dans la lutte contre la corruption et la diffusion des œuvres artistiques.

Carolina Cerquira, qui a été nommée ce jeudi ministre d’Etat aux Affaires sociales, a déclaré mercredi que dans le cadre de la stratégie de la diplomatie culturelle, le Ministère de la Culture avait décidée d’engager les diplomates angolais dans la réalisation de l’événement, puisque la biennale sera internationale.

La dirigeante a dit que l’événement allait permettre aux présents d’avoir une nouvelle vision sur la coexistence et la relation mutuelle entre les africains et la diaspora.

Avec la Biennale de Luanda, l’Angola veut promouvoir aussi l’harmonie et fraternité entre les peuples à travers des activités et manifestations culturelles et civiques, avec l’intégration des élites africains et des représentants de la société civile, des autorités traditionnelles et religieuses, ainsi que des intellectuels, des artistes et des sportifs.   

Durant cinq jours des activités, Luanda sera transformée en un espace d’échange et de promotion de la culture africaine, en engageant les individualités liées aux arts, à la politique, à la société, entre autres.

 La Biennale vise encore la création d’un mouvement africain capable de diffuser l’importance de la culture de paix, en tenant compte du développement et de l’affirmation des pays africains en plusieurs  domaines, en particulier dans la défense des droits de l’homme et des minorités, ainsi que la lutte contre la corruption.

Parmi les pays invités, l’Égypte, le Maroc, l’Éthiopie, le Kenya, le Rwanda, le Mali, le Nigeria, Cabo Verde, la République du Congo, la RDC, le Namibie, l’Afrique du Sud, le Brésil et l’Italie ont déjà confirmé leur présence à la Biennal de Luanda.  

Balises Cultura   Diplomatie  

Lire aussi
  • 18/06/2019 17:39:40

    Appel à une réflexion approfondie sur le rôle des autorités traditionnelles

    Luanda - La ministre de la Culture, Carolina Cerqueira, a présenté mardi à Luanda la nécessité de promouvoir une vaste réflexion sur la place et le rôle des autorités traditionnelles dans les processus de développement communautaire et des autorités locales.

  • 11/06/2019 19:35:32

    Mbanza Kongo et Soyo accueillent simultanément le Festikongo

    Mbanza Kongo (Angola) - Le festival international de la culture, arts et tourisme ?Festikongo?, prévu du 5 au 8 juillet 2019, aura lieu, simultanément, à Mbanza Kongo et à Soyo, ville pétrolifère de la province de Zaire, l?exigüité des unités hôtelières du chef-lieu de la région en exige ainsi.

  • 11/06/2019 16:28:58

    La septième commission entend les inquiétudes des écrivains angolais

    Luanda - Les membres de la Septième Commission de l'Assemblée nationale se sont engagés mardi à intensifier leurs échanges et à évaluer avec plus de détermination les préoccupations concernant la loi sur le mécénat et les infrastructures, outre une grande participation de l'Union des écrivains angolais (UEA) aux politiques culturelles publiques du pays, pour une meilleure fonctionnalité du secteur.