ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Culture

17.09.2019 - mar. : 13'07 - Mise à jour 17.09.2019 - mar. : 13'07

L'UNESCO souligne la Biennale de Luanda comme un reflet de la paix

Luanda - La Directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, a déclaré mardi, que le premier Forum panafricain pour la culture de la paix reflétait la vivacité et l'intensité de la coopération entre l'Union africaine (UA) et l'UNESCO dans la recherche et la conquête de la paix sur le continent africain.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

1 / 1

Logo de la Liennale de de Luanda 2019

Photo: Divulgação

Selon la responsable, dans un article sur la Biennale de Luanda - Forum panafricain pour la culture de la paix qui commence mercredi (18), dans la capitale angolaise, les deux organisations partagent les mêmes objectifs et valeurs: la volonté de établir la paix par la compréhension mutuelle et la solidarité entre les peuples d'Afrique.

"Le vrai combat continue, le combat pour la paix", a déclaré Félix Houphouët-Boigny. L’Union africaine s’est fixé pour objectif, en deux ans, de faire du continent africain un continent de paix de Tunis à Johannesburg. Certes, il reste encore beaucoup à faire aujourd'hui. Cependant, la paix progresse en Afrique; dans de nombreux territoires, il est passé d’une hypothèse, d’un horizon lointain à une réalité, un atout que nous devons préserver et protéger », explique la responsable dans un article sur l’événement.

Pour Audrey Azoulay, rien n’est meilleur que Luanda pour montrer que la paix est toujours possible, car la ville a témoigné la signature d’un accord d’accord entre le Rwanda et l’Ouganda le 21 août, grâce à la médiation efficace de l’Angola et de la République démocratique du Congo,  c’est un signe d'espoir.

Elle indique que trois jours avant la Journée internationale de la paix et 30 ans après la Déclaration de Yamoussoukro, qui définit pour la première fois le concept de «culture de la paix», le moment est venu de mener cette lutte pour la paix avec plus d'ambition et de ferveur.

La Biennale sert à faire de la culture de la paix un véritable instrument au service des Gouvernements et des citoyens, par le biais de forums de discussion dédiés et ouverts en particulier aux femmes et aux jeunes, mais également en organisant un Festival des cultures pour célébrer la richesse et la diversité culturelle de l'Afrique.

La Biennale a pour objectif de devenir un lieu privilégié de rencontre pour la consolidation de la paix. Ce sera sans aucun doute l'esprit de Luanda: esprit de concorde et de fraternité, d'unité et de solidarité.

Le concept de la Biennale est basé sur une alliance de partenaires pour la culture de la paix en Afrique en tant que plate-forme de mobilisation de ressources et de partenaires pour soutenir la biennale et développer des projets et des initiatives à fort impact.

Les jeunes, les femmes et les enfants figurent parmi les principaux thèmes des forums de réflexion de la Biennale de Luanda. Ces espaces de réflexion pourraient formuler des propositions et des solutions pour améliorer les taux de développement humain et consolider les valeurs culturelles, la stabilité et la paix sur le continent.

L'Angola accueille la première édition de la Biennale de Luanda - Forum panafricain pour la culture de la paix, à Luanda. Cet événement vise à renforcer les valeurs de paix et de citoyenneté et à concrétiser l'alliance des peuples autour de la culture de la paix.

Sous le slogan «Construire et préserver la paix: un mouvement de divers acteurs», la Biennale associe l’État angolais, l’UNESCO et l’Union africaine à un partenariat qui répond à la décision n ° 558/18 de 2015 des Chefs d’État et de Gouvernement de l'Union africaine qui, conformément à la stratégie opérationnelle de l'UNESCO, désignée comme «priorité pour l'Afrique», vise à mettre en œuvre un plan d'action pour une culture de la paix sur le continent africain.

Dans son modèle conceptuel, la Biennale de Luanda a pour objectif de développer un Mouvement panafricain pour une culture de la paix et de la non-violence, en établissant des partenariats associant notamment les Gouvernements, la société civile, la communauté artistique et scientifique, le secteur privé et les organisations internationales.

Dans le cadre des efforts visant à mettre en œuvre un plan d'action pour une culture de la paix en Afrique, le Forum panafricain «Fondements et ressources pour une culture de la paix», s'est tenu à Luanda en mars 2013 à Luanda, organisé conjointement entre l'État angolais, l'UNESCO et l'Union africaine.

La Biennale de Luanda a quatre axes. Le Forum d'idées et le Forum de la jeunesse sont deux groupes de réflexion sur l'avenir de l'Afrique qui visent à diffuser les meilleures pratiques et solutions en matière de prévention des crises ainsi que de résolution et d'atténuation des conflits. De même, le festival des cultures est prévu dans lequel les pays participants démontrent leur diversité d'expressions culturelles.

Balises Angola  

Lire aussi
  • 10/09/2019 18:21:49

    Les agents culturels appelés à participer massivement à la Biennale de Luanda

    Luanda - Les agents culturels, associations, fondations et acteurs sociaux sont invités à participer massivement à la Biennale de Luanda, qui se tiendra du 18 au 22 septembre 2019, a fait savoir mardi la ministre angolaise de la Culture.

  • 10/09/2019 09:21:02

    Appel à l'esprit patriotique

    Luanda - La ministre de la Culture a appelé lundi le personnel de son secteur à faire preuve d'un esprit patriotique, de cohésion et d'harmonie pour la concrétisation des actions liées à la préservation, divulgation et internationalisation de l'identité culturelle angolaise.

  • 02/09/2019 18:25:27

    Le Tourisme sponsorise l'orchestre symphonique de Kapossoca

    Luanda - La ministre angolaise du Tourisme, Angela Bragança, s'est engagée lundi à Luanda à parrainer l'orchestre symphonique de Kapossoca, en tant que moyen de contribuer au processus d'intégration sociale et scolaire des enfants.