ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Politique

17.04.2016 - dim. : 12'51 - Mise à jour 17.04.2016 - dim. : 12'51

Cuanza Sul: Le désarmement de civils considéré comme important pour la paix

Sumbe - Le coordinateur de la Sous-commission Technique Nationale pour le Désarmement de la Population Civile, le commissaire chef Paulo de Almeida, a considéré comme très important le processus de saisie et destruction des armes en possession des civils.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Armas recolhidas da população civil

Photo: Pedro Parente

Paulo de Almeida - coordinateur de la Sous-commission technique nationale pour le désarmement de la population civile

Photo: Pedro Parente

Paulo de Almeida a fait cette déclaration samedi, à Sumbe, chef-lieu de la province de Cuanza Sul, lors de son intervention à l’occasion du 8ème anniversaire du processus de désarmement de la population civile.

Il a souligné que c’est grâce à la stratégie du Gouvernement, le programme de désarmement de la population civile à contribuer au processus de consolidation de la paix, la réconciliation nationale et de développement du pays.

Avec la mise en œuvre dudit programme, a-t-il informé, plus de 100 mille armes à feu ont été recueilli entre les mains de la population civile.

D’autre part, Paulo de Almeida a dit que malgré le succès de ce programme, il y a des préoccupations sur l’origine des armes en possession des civils, car, a-t-il ajouté, plusieurs de ces armes n’ont jamais été utilisés durant le conflit armé au pays.

“Une grande partie des crimes commises, ces derniers temps, comme des homicides, vols, trafic de la drogue, terrorisme, entre autres délits, sont faits avec des armes à feu », a-t-il encore précisé.  

Cependant, Paulo de Almeida a lance un appel aux institutions partenaires d’Etat de continuer à sensibiliser la population civile, détentrice des armes à feu, à les remettre, volontairement à la Police Nationale.

Lire aussi