ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Politique

29.08.2018 - mer. : 16'01 - Mise à jour 29.08.2018 - mer. : 14'31

Les entreprises privées doivent cinq milliards de kwanzas à l'INSS

Huambo - Les entreprises privées doivent à l'Institut national de sécurité sociale (INSS) cinq milliards de kwanzas de paiements de la sécurité sociale, d'après l'inspection effectuée au cours du premier semestre de cette année.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Huambo: Ministre de l'Administration, Emploi et Sécurité Sociale, Jesus Maiato

Photo: Clemente dos Santos

En ce qui concerne les entreprises publiques, le ministère de l’Administration publique, Emploi et Sécurité sociale met en place un processus de recouvrement des créances afin d’établir des accords pour son paiement.

C’est ce qu’a informé mardi le ministre du secteur, Jésus Maiato, dans des déclarations à la presse à la fin de la 8e réunion du Conseil des ministres tenue dans la province de Huambo, sous la direction du Président de la République, João Lourenço.

Parmi les questions diverses, le Conseil des ministres a analysé la Loi sur l'autorisation législative qui vise à attribuer au Titulaire du pouvoir exécutif la compétence de légiférer sur le régime juridique Régularisation et recouvrement de créances à la protection sociale obligatoire.

Malgré la situation, le ministre a affirmé que la dette de la sécurité sociale ne représente pas encore un danger pour la durabilité de ce service.

Par conséquent, selon le gouvernant, le document examiné par l’organe collégial, quelles que soit des mesures coercitives, donne aux entreprises la possibilité de paiement de la dette, de façon volontaire, en six mois sans être pénalisé par des amendes et des intérêts moratoire, en plus d'annuler le processus de contravention.

Il a souligné que le document garantissait la durabilité de la sécurité sociale obligatoire, avec des ressources pour le paiement des dettes.

En ce qui concerne les sanctions, José Maiato a expliqué que l'INSS commencera à exécuter les actifs des sociétés débitrices, par le biais d'une hypothèque, pour les contraindre à respecter la contribution obligatoire à la protection sociale.

Ces mesures bénéficieront d'un appui juridique dans le décret présidentiel établissant le régime juridique de la contribution liée à la caution et à la protection sociale obligatoire, également apprécié par le Conseil des ministres.

En termes de nouveautés, le document offre aux entreprises la possibilité d'effectuer des paiements par voie électronique, tels que la carte bancaire et les services bancaires par Internet.

Cela permettra également aux assurés de vérifier leur carrière par téléphone, tout en leur donnant la possibilité d'imprimer leur carte de contribuable.

Lors de la réunion de mardi, le Conseil des ministres a également approuvé par rapport au secteur, le statut de la carrière des agents du système national d'emploi  et formation professionnelle, diplôme visant à établir un nouveau cadre de référence des exigences, fonctions et de caractéristiques professionnelles et techniques et leurs droits, devoirs et obligations.

Lire aussi
  • 08/11/2018 13:16:14

    Approbation du crédit additionnel en faveur de Mecanagro et Sopir

    Luanda - 3 milliards de kwanzas est la valeur de crédit additionnel approuvé par le Président de la République, Joaõ Lourenço, pour permettre le paiement des arriérés de salaire et la contribution due à l’Institut National de Sécurité Sociale de la part des Travailleurs des entreprises Mecanagro et Sopir-Société de Développement des Périmètres Irrigués.

  • 08/11/2018 12:44:57

    La multinationale ENI poursuit ses investissements en Angola

    Luanda - La multinationale du secteur pétrolier ENI va poursuivre ses investissements en Angola, un marché où dans les 12 derniers mois, l’entreprise a enregistré une augmentation de production dans l’ordre de 50 mille barils par jour.

  • 05/11/2018 19:11:13

    Le ministre congolais de la Défense quitte Luanda

    Luanda - Le ministre de la Défense nationale de la République du Congo, Charles Richard Mondjo, a quitté lundi après-midi Luanda, après avoir transmis un message du Président Dennis Sassou Nguesso à son homologue angolais, João Lourenço.

  • 04/11/2018 13:53:31

    La protection d'Okovango prend plus de dynamisme

    Luanda - La protection et la préservation des composantes environnementales de la région d'Okovango, dans la province de Cuando Cubango (sud-est de l'Angola), va connaître un nouveau dynamisme dès à présent, car la Commission d'installation de l'Agence Nationale de la Région d'Okovango (ANAGERO) a assumé ses fonctions mercredi.