ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Politique

08.10.2018 - lun. : 19'31 - Mise à jour 08.10.2018 - lun. : 18'52

L'Angola appelle à l'aide américaine pour rapatrier les capitaux

Luanda - L'Assemblée nationale a demandé lundi la coopération du Congrès américain pour le rapatriement de capitaux transférés illégalement d'Angola à l'étranger.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Le siège de l'Assemblée Nationale

Photo: Francisco Miudo

La sollicitation a été faite par la présidente de la commission des relations extérieures, de la coopération internationale et des communautés à l'étranger, Josefina Diakite, lors d'une réunion avec des membres du Congrès américain qui ont entamé dimanche une visite de 24 heures en Angola.

En décembre 2017, le Président de la République, João Lourenço, avait conseillé aux Angolais qui ont une fortune à l'étranger de la rapatrier pour investir au pays, sinon ils verraient l'argent confisqué pour l'État angolais.

Après avoir démontré l'intérêt commun du renforcement de la coopération entre les organes législatifs des deux pays, Josefina Diakité a annoncé que le pays avait entamé des réformes concrètes depuis l'arrivée de João Lourenço à la présidence de la République en septembre dernier.

Elle a mis en exergue un ensemble de mesures visant à renforcer les institutions de l'État, le système démocratique et le développement économique du pays.

La présidente de la troisième commission de l'Assemblée nationale a aussi évoqué les travaux en cours visant à diversifier l'économie, en mettant davantage l'accent sur l'agriculture, l'industrie, la pêche et une plus grande ouverture à l'investissement privé.

Elle a déclaré que l'Angola est en train de combattre la corruption, le népotisme et l'impunité, en promouvant la transparence dans la gestion publique, dans le but de moraliser la société.

Les membres du Congrès américain ont également été informés de la préparation des élections locales prévues pour 2020.

La congressiste Elisabeth Esty s'est dite satisfaite des réformes en Angola et a considéré comme positifs les exemples de l’actuel leadership du pays.

Pour sa part, le congressiste Todd Rokita, qui conduit la commission au cours de ce déplacement, a réaffirmé l'ouverture au renforcement de la coopération avec le Parlement angolais.

La délégation américaine a rencontré le même jour le vice-président de la République, Bornito de Sousa, à un moment où le Président de la République, João Lourenço, effectue une visite d'Etat en Chine.

Balises Cooperação  

Lire aussi