ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Politique

06.02.2019 - mer. : 11'11 - Mise à jour 06.02.2019 - mer. : 11'13

Le Président italien entame sa visite en Angola

Luanda - Le Président de l'Italie Sergio Mattarella entame mercredi le programme de sa visite en Angola avec une réunion à huis clos avec son homologue angolais João Lourenço.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Président italien, Sergio Mattarella (à g.) avec le ministre des Relations Extérieures d'Angola, Manuel Augusto

Photo: Foto Cedida

L’Angola et l’Italie entretiennent des relations de coopération depuis 1977, date à laquelle les deux pays ont signé un mémorandum établissant la Commission bilatérale, alors la Commission mixte de la coopération, suivie de la signature d’autres instruments juridiques.

Parmi ces instruments juridiques signés, il y a ceux des domaines de la défense et de la sécurité internationale, de la collaboration dans les opérations humanitaires et du soutien à la paix, au déminage et à l’assistance médicale et médicamenteuse.

L'Angola est maintenant le troisième partenaire commercial de l'Afrique subsaharienne de l’Italie. En 2013, la valeur totale des échanges commerciaux entre les deux pays s'élevait à 891 millions d'euros, dont 348 millions via les exportations italiennes.

L'Italie a été le premier pays d'Europe occidentale à reconnaître l'indépendance de l'Angola le 18 février 1976 et, le 4 juin de cette année, des relations diplomatiques ont été établies entre les deux États.

A rappeler que le président de la République, João Lourenço, et le Premier ministre italien, Paolo Gentiloni Silveri, avaient exprimé leur intérêt pour une coopération bilatérale lors d'une réunion à Luanda le 27 novembre 2017.

La position du Chef du gouvernement angolais et du chef du gouvernement italien avait été annoncée à l'issue d'une réunion entre les deux personnalités et après la signature de deux accords entre les compagnies pétrolières Sonangol (Angola) et ENI (Italie).

João Lourenço a rappelé avec satisfaction qu'il avait été reçu à Rome en juillet de cette année par le chef du gouvernement italien, en tant que candidat à la présidence de la République.

Il a remercié le président du Conseil des ministres d'avoir été le premier à effectuer une visite d'État depuis son investiture en tant que Président de la République.

L’homme d’État angolais a reconnu qu’il y avait eu depuis 2014 une contraction des échanges entre les deux pays en raison de la crise financière résultant de la chute du prix du pétrole (principal produit d’exportation de l’Angola) sur le marché international.

A l'occasion, le Premier ministre italien avait déclaré que le choix de l'Angola pour commencer sa tournée en Afrique confirmait l'importance des liens d'amitié entre l'Angola et l'Italie.

Selon Paolo Gentiloni, beaucoup de travail a été fait pour consolider la coopération et a souligné que les économies de l'Angola et de l'Italie se complétaient.

L'Angola et l'Italie coopèrent dans les domaines de la santé, de l'agriculture, de l'éducation, des transports, du pétrole, de la défense et de la sécurité.

En ce qui concerne les échanges entre l’Angola et l’Italie, ils s’élèvent à un milliard 341 millions USD, dont 1,1 milliard correspond aux exportations de l’Angola vers l’Italie, principalement des produits pétroliers, et 341 millions aux importations vers l’Angola des machines et équipements italiens.

Ces données ont récemment été fournies à l’Angop par l'administrateur de l'Agence de promotion des investissements privés et des exportations (Aipex), Lello Francisco.

Établissement de l'ambassade d'Angola en Italie

L’ambassade de la République d’Angola en Italie figure parmi les premières ambassades d’Angola ouvertes après la proclamation de l’indépendance. En fait, l'Italie était le deuxième pays - après le Brésil - à reconnaître l'Angola comme république indépendante.

Dans cette mission diplomatique sont intégrées les représentations de l'Angola auprès des agences des Nations Unies, basées à Rome:

-Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO)

-Programme alimentaire mondial (PAM)

-Fonds international de développement agricole (FIDA)

La présence des services consulaires auprès de cette mission diplomatique est un fait saillant.

Le premier ambassadeur angolais en République italienne a été Venâncio de Moura, suivi des ambassadeurs Telmo de Almeida, Gaspar Cardoso, Armindo do Espírito Santo, Mawete João Baptista, Antero de Abreu, Boaventura Cardoso, Manuel Pedro Pacavira.

Actuellement, l’ambassadeur est Florêncio Mariano da Conceição de Almeida.

Lire aussi
  • 05/02/2019 20:39:58

    Arrivée du Président de l'Italie en Angola

    Luanda - À l?invitation du Président de la République d'Angola, João Lourenço, le Président de la République italienne, Sergio Mattarella, est arrivé mardi à Luanda pour une visite d'Etat de 48 heures.Afficher plus

  • 05/02/2019 19:09:14

    La RDC considère légitime la protection de la richesse de l'Angola

    Luanda - Le Président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi, a reconnu mardi, à Luanda, la légitimité de l'Angola à protéger sa richesse face à l'exploitation illégale menée par des étrangers en situation irrégulière.

  • 05/02/2019 17:59:16

    Le PR privilégie la coopération avec la RDC

    Luanda - Le Président de la République d’Angola, João Lourenço, a indiqué mardi que la coopération dans les domaines de la sécurité et de l’économie avec la République démocratique du Congo (RDC) était une priorité.