ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Politique

20.02.2019 - mer. : 18'42 - Mise à jour 20.02.2019 - mer. : 18'42

Les Britanniques appuient le processus de diversification de l'économique angolaise

Luanda - Un groupe d'investisseurs du Royaume-Uni s'est dit mercredi, à Luanda, disposé à appuyer le processus de diversification de l'économie angolaise, investissant, dans les prochains jours, jusqu'à USD 20 milliards dans des domaines comme l'agriculture et les infrastructures.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Président de la République, João Lourenço (au centre) reçoit des hommes d'affaires britanniques, accompagnés de l'ambassadeur d'Angola au Royaume-Uni, Rui Mangueira (à dr.)

Photo: Pedro Parente

La délégation britannique qui séjourne  en Angola depuis lundi, a été reçue mercredi par le Président de la République, João Lourenço, dans une audience qui a duré près de 50 minutes.

Se confiant à la presse au terme de l'entrevue, le chef de la mission des investisseurs britanniques, Robert Herson, a dit avoir encouragé le Chef de l'Etat angolais à poursuivre les réformes en cours.

Selon lui, le Président angolais a été " très clair " concernant les priorités du pays, ayant accepté le compromis de coopération des hommes d'affaires.

Les Britanniques font partie de  “Invest Africa”, une organisation consacrée à l'appui commercial et à l'élaboration des stratégies d'investissements destinés aux leaders de négoces, investisseurs et hommes d'affaires.

L'Angola a une grande importance stratégique pour les nécessités énergétiques britanniques et le Royaume-Uni cherche à renforcer les relations bilatérales.

En mars 2009,  le gouvernement britannique a rouvert une ligne de crédit pour l'exportation avec l'Angola, jusqu'à USD 70 millions pour l'investissement privé.

Lire aussi