ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Politique

13.11.2019 - mer. : 10'29 - Mise à jour 13.11.2019 - mer. : 10'32

L'UNITA aura le troisième président de son histoire

Luanda - Le treizième congrès débute ce mercredi avec un signe d'assentiment, Isaías Samakuva ne sera plus le président du parti, 16 ans plus tard.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

1 / 1

Candidat Abílio Camalata Numa

Photo: Lino Guimarães

Drapeau de l'Unita

Photo: Pedro Parente

Cinq candidats se disputent la succession après une campagne intense et un discours presque convergent, poursuivant ainsi les projets des dirigeants précédents.

Isaías Samakuva a décidé de ne pas postuler pour le poste qu'il occupait depuis le 9e congrès en 2003, laissant ainsi la possibilité à ses camarades Raúl Danda, Alcides Sakala, Kamalata Numa, José Pedro Katchiungo et Adalberto da Costa Fernandes de se soumettre au choix de 1.150 délégués.

Raúl Danda, qui a travaillé comme journaliste de 1985 à 2006, d'abord sur Radio Vorgan (voix de la résistance au Coq Noir), puis sur la Radio Nationale d’Angola, est l'un des candidats à la direction.

Actuellement vice-président de l'UNITA, il est chargé d'introduire des réformes dans l'Unita, en tenant compte de la nécessité de mieux préparer le parti à la prise et à l'exercice du pouvoir politique dans le pays.

L’intention de réduire la composition du comité permanent, qui compte 51 membres, en fait un «noyau dur» du parti, où des décisions judicieuses sont prises, inhérentes aux questions plus stratégiques de l’UNITA et du pays

Il admet qu’il s’agit là d’une initiative qui risque de causer des gênes internes, mais elle est nécessaire car le comité permanent actuel n’a pas été plus efficace dans l’étude des stratégies et des lignes directrices, car il est composé de nombreuses personnes.

José Pedro Katchiungo promet d’être un dirigeant courageux, novateur et énergique s’il est élu président. Un leader capable qui écoute les autres, garantissant l'autorité du parti, qui a le courage de ne pas être d'accord, ainsi que de persuader et de s’aligner à l'opinion de la majorité.

Il affirme s’être engagé dans la volonté du président sortant, Isaiah Samakuva, en quête de l’honnêteté, de la loyauté et du patriotisme qui aiment avant tout l’Angola.

Dans son manifeste, le vice-président du siège parlementaire de l'UNITA réaffirme sa vocation à exercer le pouvoir politique en renforçant la citoyenneté en vue de réaliser de réels changements.

Adalberto da Costa Júnior, président du siège parlementaire, a déclaré qu'avec son élection, le parti devait montrer aux quatre coins de l'Angola que l'UNITA avait des projets pour guider et gouverner le pays.

Il souligne que son objectif en tant que candidat à la présidence de l'Unita est d'élever le parti à l'alternance du pouvoir politique dans le pays en 2022 lors de la tenue des élections générales.

Alcides Sakala Simões, ancien guérillero, porte-parole du parti et député à l'Assemblée nationale, est d'avis que sa candidature représente la résurgence de l'espoir et du droit à la citoyenneté, l'approfondissement de la démocratie et la défense des principes de 1961 de Muangai.

Sakala souligne la nécessité pour cette force politique d'assumer une position morale et une responsabilité, en devenant un parti politique dynamique et rassembleur.

Un autre candidat, Abílio Camalata Numa, Master en orientation stratégique et gestion de l’innovation, promet de moderniser l’UNITA et de transformer l’organisation en parti panafricain doté de projets de formation du personnel.

Ses intentions consistent essentiellement à augmenter le degré d'organisation du parti et la maturité politique de l'UNITA pour faire face aux défis politiques du pays.

Il souligne que s'il est élu, il utilisera son expérience pour aider le parti à développer une politique contribuant à la consolidation de la démocratie, ainsi qu’au maintien et à la préservation de la paix et de la stabilité nationale, outre la mise en œuvre du Projet de Muangai.

La campagne électorale a été intense et les candidats ont parcouru plusieurs provinces du pays pour faire connaître leurs idées et leurs projets et ainsi influencer les 1 150 délégués au conclave.

Le tirage au sort dans le scrutin a déterminé Stephen José Pedro Katchiungo à la première position, Raúl Danda au deuxième rang, Adalberto Costa Junior au troisième rang, Abilio José Augusto Kamalata Numa au quatrième rang et Alcides Sakala Simões au cinquième rang.

Balises Política  

Lire aussi
  • 13/11/2019 09:42:37

    Le MIREX veut plus de compétitivité en Angola

    Luanda - Le Ministère des Relations Extérieures (MIREX) poursuivra sa stratégie consistant à promouvoir et à insérer l'Angola dans le contexte international et à tirer le meilleur parti de la coopération internationale afin d'améliorer de plus en plus la qualité de la vie des Angolais.

  • 13/11/2019 09:15:01

    Le Président de la République visite les monuments du Vatican

    Vatican - Un jour après sa rencontre avec le Pape François, le Président João Lourenço a visité mercredi les principaux monuments du Vatican.

  • 12/11/2019 19:05:53

    La loi sur la vidéosurveillance soumise à l'AN

    Luanda - La loi sur la vidéosurveillance a été approuvée lundi dans la spécialité par les députés de l'Assemblée nationale et sera discutée et votée le 20 novembre.