ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Politique

12.04.2019 - ven. : 13'28 - Mise à jour 12.04.2019 - ven. : 13'28

Un parlementaire veut plus de jeunes dans le processus des élections municipales

Luanda - La deuxième vice-présidente de l'Assemblée nationale d’Angola, Suzana Augusta de Melo, a appelé jeudi à Luanda à l'engagement des jeunes dans le processus d'institutionnalisation des municipalités en cours dans le pays.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Présidium de la réunion entre la 7e commission du Parlement angolais et les plate-formes de la jeunesse

Photo: Clemente dos Santos

Il s’agit d’un processus qui conduira le pays aux premières élections municipales (en 2020), dont le paquet législatif suit ses procédures à l’Assemblée nationale.

Lors de l'ouverture de la réunion entre la 7ème commission parlementaire du Parlement angolais et les Plates-formes de la jeunesse, Suzana Augusta de Melo a estimé que la réunion était une occasion de donner aux législateurs une information et une connaissance des souhaits de la jeunesse.

À cette occasion, la deuxième vice-présidente a mis en exergue des questions telles que l'éducation, la formation professionnelle, l'emploi, la santé, le logement et les services publics.


À son tour, António Tingão, du Conseil national de la jeunesse (CNJ), a plaidé pour l'approbation urgente et impartiale du paquet législatif.

Selon António Tingão, dans ce processus, les députés doivent prendre en compte les recommandations et propositions contenues dans le rapport du processus de consultation mené auprès des différentes franges de la société.

Dans son intervention, le responsable du CNJ a proposé la systématisation de la législation sur la jeunesse, en soulignant les diplômes liés à la politique nationale du secteur, à la loi sur les jeunes volontaires et au statut de responsable d’association de jeunes.


Dans le domaine de l’éducation, le CNJ suggère qu’on investisse davantage dans la construction de salles de classe et dans l’augmentation du nombre d’écoles bénéficiant de goûter scolaire.

Selon António Tingão, l’État devrait assurer la subvention des transports en commun pour les étudiants et réajuster les subventions des alphabétiseurs.

Au ministère de l'Éducation, il a proposé la levée de l'interdiction qui empêche aux jeunes de plus de 18 ans d'étudier pendant la journée.
 

À cette occasion, le coordinateur de la Plate-forme de la jeunesse pour la citoyenneté, un mouvement social rassemblant divers segments de la jeunesse angolaise, Walter Ferreira, a défendu la tenue d'un congrès intitulé " Congrès national de la jeunesse" afin d'écouter les différentes sensibilités de ce segment. L'objectif est de définir des solutions et de trouver des moyens, a-t-il dit.


En ce qui concerne les élections locales, il a proposé que les candidats indépendants soient financés par l’État afin de disposer d’une base financière et de donner un plus grand dynamisme à la résolution des problèmes de la jeunesse.

Balises Angola   Parlamento  

Lire aussi