ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Politique

20.07.2019 - sam. : 13'38 - Mise à jour 20.07.2019 - sam. : 13'38

Trois hommes condamnés pour aide à l'immigration illégale

Uíge - Trois hommes de nationalité angolaise ont été condamnés vendredi par le Tribunal provincial d'Uíge, à des peines allant de trois à quatre ans de prison, pour aide à l?immigration illégale.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Tribunal Provincial de Uíge (photo d'archive)

Photo: Lino Guimaraes

Le tribunal a condamné António Zola (38 ans), Manuel Siassoko (42 ans) et André Kifinamene (53 ans). Le premier purgera quatre ans de prison et les deux autres, trois ans.

Les accusés vont également payer des frais de justice de 50.000 kwanzas chacun.

Ces trois hommes sont accusé d’aider cinq citoyens de la République démocratique du Congo (RDC)  qui voulaient arriver à Luanda.

Au cours du procès du jugement, le juge de l'affaire, Domingos Dembo, a ordonné le rapatriement des cinq Congolais.

Lire aussi
  • 04/07/2019 09:01:40

    Huíla reçoit 12 juges de droit

    Lubango - Douze juges de droit vont renforcer le système judiciaire dans le Tribunal de première instance dans la province de Huíla cette année, en s'ajoutant aux 16 autres existant.

  • 13/06/2019 16:23:25

    Affaire CNC: Jugement d'Isabel Bragança de nouveau ce jeudi

    Luanda - Après une courte session d'interrogatoire à l'accusée Isabel Bragança tenu mercredi, elle sera de nouveau entendue ce jeudi, à la demande du jury, dans l'affaire 02/17, étant accusée et citée de violer des règles exécution du budget.

  • 11/06/2019 14:53:45

    Un juge sud-africain défend un secteur de la justice fort

    Luanda - Le président des Juridictions constitutionnelles d'Afrique, le Sud-africain Mogoeng Mogoeng, a défendu mardi à Luanda la nécessité d'un secteur judiciaire de plus en plus fort dans le continent pour éviter les manipulations du pouvoir politique et de l'argent.