ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Politique

12.10.2019 - sam. : 11'21 - Mise à jour 12.10.2019 - sam. : 11'23

L'Angola souligne les causes du flux de refugiés en Afrique

Luanda - Le flux de réfugiés que connait l'Afrique est la conséquence de conflits et des difficultés socioéconomiques que le continent vit encore, a reconnu jeudi, à Genève, le secrétaire d'Etat angolais aux Relations extérieures.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Secrétaire d'Etat angolais aux Relations extérieures

Photo: Foto cedida

Intervenant à la réunion de haut niveau de la 70ème session du Comité Exécutif du Programme de Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), Tete António a souligné que « cette tendance justifie les préoccupations manifestées plusieurs fois relatives au risque que représente la réduction des ressources destinées à l’assistance humanitaire ».

Le secrétaire d’Etat a affirmé que le gouvernement angolais redoublait des efforts de manière à promouvoir et à protéger le droit des refugiés et à assurer la gestion du retour volontaire de ces déplacés vers les pays d’origine.

Dans un communiqué de presse, la Mission permanente de la République d’Angola auprès des Nations Unies à Genève indique que les délégués à la réunion avaient également reçu des informations relatives à l’Accord auquel l’Angola, le HCR et la République démocratique du Congo étaient parvenus, au terme de la première réunion tripartite tenue à Luanda, du 22 au 23 août 2019, sur la situation des 23.674 réfugiés congolais originaires de la province du Kasaï.

Dans son discours, Tete António a précisé que cet Accord « définit le Plan d’Action pour le retour volontaire des Congolais qui se sont réfugiés en Angola, et dont 16.177 ont manifesté jusqu’ici le souhait de rebrousser chemin ». 

Balises Angola   Cooperação   MIREX   Política  

Lire aussi