ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Politique

13.10.2019 - dim. : 16'27 - Mise à jour 13.10.2019 - dim. : 16'57

CAIOPORTO est une société à part entière du Fonds souverain d'Angola

Luanda - Le Fonds souverain d'Angola (FSDEA) est le propriétaire de la société CAIOPORTO S.A., dans la province de Cabinda, lit-on dans un communiqué de cette institution parvenu ce dimanche à l'Angop.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Le port de caio en construction

Photo: Henri Celso

La note précise que le FSDEA est titulaire de "tous les droits" conférés par l'ordonnance présidentielle n°166/19 du 1er octobre.
 

Selon l'accord conclu entre le Gouvernement angolais et l'ancien propriétaire de la société, Jean-Claude Bastos de Morais, ce dernier a restitué à l'Angola bon nombre de ses actifs, notamment CAIOPORTO S.A.

Dans le décret présidentiel du 1er octobre de l’année en cours, João Lourenço a décidé de mettre fin à la commission qu'il avait créée en mai 2018 afin de négocier la résiliation du contrat de concession pour l'exécution de ce projet, attribué en 2012 à la société CAIOPORTO, optant ainsi la maintenir en tête du projet.

Le Président de la République justifie sa décision suite aux "résultats des travaux effectués par la commission dans la récupération de la société CAIOPORTO, S.A. par l'État angolais" et à cause de la nécessité d'assurer la mise en œuvre du projet.

L'ordonnance présidentielle délègue au ministre des Transports l'octroi de la concession de l'un des terminaux portuaires du porto de Caio à la société CAIOPORTO "afin de garantir la reprise de son investissement dans la mise en œuvre du projet".

Ce décret confie également au ministère des Finances la responsabilité de rendre opérationnelle la ligne de crédit allouée au projet et les décaissements nécessaires à la construction et détermine la remise de l’infrastructure à la société portuaire de Cabinda après la construction.

Balises Porto Novo