ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Politique

29.05.2020 - ven. : 13'58 - Mise à jour 29.05.2020 - ven. : 14'06

Le PR veut augmenter la production nationale pour faire face au Covid-19

Luanda - Le Président de la République, João Lourenço, a prôné vendredi l'augmentation de la production nationale, pour contrer les effets de la covid-19 sur l'économie et pour augmenter les niveaux d'emploi dans le pays.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

S'exprimant lors de la rencontre avec des représentants de la société civile, le Président João Lourenço a déclaré que la stratégie visait à augmenter le niveau d'emploi et les revenus des familles.

Lors de la réunion tenue pour échanger des idées sur ce qui pourrait être fait à l'avenir en tenant compte de l'impact de covid-19 sur l'économie angolaise et la vie des familles, João Lourenço a jugé essentiel de concentrer les connaissances et l'expérience pour accélérer la mise en œuvre du projet PRODESI.

Il s'agit du Programme de production national, de diversification des exportations et de substitution des importations, qui vise, entre autres, à stimuler l'économie nationale.

Le chef de l'Etat angolais a souligné la nécessité de travailler à l'autosuffisance alimentaire, avec la production des produits de base les plus consommés.

Dans cette perspective, il a déclaré que des incitations devraient être accordées aux hommes et femmes d'affaires qui investissent dans la production locale.

"Pour ceux-là, les barrières qui persistent doivent être supprimées, afin qu'ils aient la priorité dans l'accès au crédit et aux devises, pour importer les machines et les matières premières dont ils ont besoin", a-t-il défendu.
 

Le pays sort d'un état d'urgence qui a duré deux mois et, depuis mardi, il connaît une phase d'exception différente, l’état de catastrophe publique, qui perdurera tant que subsistera le risque de propagation massive du nouveau coronavirus.

Pour cette phase, des mesures ont été prises pour assurer un meilleur équilibre entre la stratégie sanitaire de prévention et de lutte contre le covid-19 et la nécessité de relancer progressivement l'activité économique et de retourner à la vie sociale normale.

Lire aussi