ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Santé

12.07.2018 - jeu. : 15'59 - Mise à jour 12.07.2018 - jeu. : 15'59

Quinze nouveaux cas de maladie du sommeil diagnostiqués en 15 jours dans le pays

Luanda - Quinze nouveaux cas de maladie du sommeil (trypanosomiase humaine) ont été diagnostiqués du 25 juin au 10 de ce mois, lors du dépistage réalisé dans les provinces de Luanda, Uíge, Cuanza Norte, Bengo et de Zaire.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Equipement moderne pour le diagnostic de la maladie du sommeil (Archive)

Photo: Pedro Moniz Vidali

Se confiant jeudi à l’Angop, le chef du département des opérations de l'Institut de lutte et contrôle des Trypanosomiases (ICCT), Paul Makana, la campagne a couvert les zones qui n’étaient touchées lors de la dernière phase.

Dans ces 15 jours, les équipes mobiles de l’ICCT ont effectué des tests de contrôle dans les municipalités de Kuimba (2), siège de Uige (4), dans la province de Uige, Quitexe (6), à Zaire, et Ambaca (3), à Cuanza-Norte, tandis que Luanda et Bengo n'ont pas enregistré des cas.

Cependant, de janvier (date du début des campagnes) au 10 de ce mois, 36 cas ont été diagnostiqués entre le 18 janvier et décembre 2017.

Les provinces dépistées ont été celles de Cuanza Norte (12), Bengo (3), Luanda (4), Uige (14) et Zaire (3), totalisant 36 cas dans les six mois, ce qui implique la poursuite et le renforcement des campagnes, parce que ces données sont inquiétantes, selon le responsable.

"La maladie du sommeil, à son stade précoce, la personne infectée a des symptômes semblables à ceux du paludisme, d'où le renforcement de la surveillance épidémiologique", a-t-il souligné.

Il a ajouté qu'à l'heure actuelle, 94 personnes atteintes de la maladie sont sous surveillance médicale.

Paulo Makana a annoncé que la campagne se poursuivait, car certains cas ont peut-être échappé, parce que de nombreux habitants, au moment de la campagne, se trouvaient dans les champs.

Pour les campagnes de dépistage, l’ICCT bénéficie du soutien des communautés dans la lutte anti-vectorielle, en plaçant des pièges pour attraper la mouche tsé-tsé.

La nouvelle stratégie de lutte contre les maladies, avec des tests rapides et grâce à la biologie moléculaire, qui consiste en une détection rapide de l'ADN des trypanosomes dans le sang, avec l'introduction d'un nouveau modèle microscopique florissant, facilite le diagnostic de la maladie.

Balises Maladie  

Lire aussi
  • 12/12/2018 16:32:34

    Un phytothérapeute publie la deuxième édition d'un livre sur l'infertilité

    Lobito - La deuxième édition du livre "Comment combattre l'infertilité - Phytothérapie et nutrition", rédigée par le phytothérapeute angolais Gabriel Viva, a été placée mardi à la disposition du public de Benguela.

  • 19/10/2018 09:06:00

    Le gouverneur de Bié veut des mesures permanentes pour prévenir le choléra

    Andulo - Le gouverneur de Bié, Pereira Alfredo, a défendu dans la municipalité d'Andulo, la nécessité pour la population de continuer à déployer des efforts visant à améliorer les installations sanitaires de base, ce qui permettrait de prévenir les cas de choléra dans la province.

  • 08/10/2018 12:12:47

    Les médecins espagnols effectuent des consultations et des chirurgies gratuites

    Luanda - Des consultations et des interventions chirurgicales gratuites contre la cataracte sont en cours depuis dimanche à l'hôpital général de Luanda, dans le cadre d'un travail développé par une expédition médicale de la Fondation Elena Barraquer, de l?Espagne.

  • 20/08/2018 16:40:57

    L'Angola sans cas suspect d'Ebola

    Luanda - L'Angola et la République démocratique du Congo part (RDC) partagent une vaste frontière territoriale et enregistrent un flux migratoire intense des deux parties, mais jusqu'à présent, aucun cas suspect d'Ebola n'a été notifié, les citoyens étant conseillés de ne pas manger de viande d'animaux trouvés morts.