ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Santé

10.08.2018 - ven. : 18'25 - Mise à jour 10.08.2018 - ven. : 18'25

Réhabilitation cette année de l'Hôpital provincial de Uíge

Uíge - L'hôpital provincial de Uge, la plus grande unité sanitaire de la région, commence à être réhabilité cette année dans le cadre d'un programme visant à améliorer les services d'assistance sanitaire de la population locale, a informé vendredi dans cette ville, la ministre de la santé, Sílvia Paula Lutukuta.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Hôpital de Uíge

Photo: Pedro Parente

La gouvernante intervenait à la fin de la visite que le Président de la République, João Lourenço, a effectué à l'hôpital central, où il a parcouru plusieurs dépendances de cette unité de santé.

Elle a indiqué que, dans un premier temps, la réhabilitation sera progressive et couvrira les services de pédiatrie et de bloc opératoire, puis les autres dépendances de l’unité sanitaire.

La gouvernante a reconnu que l'hôpital provincial subissait de fortes pressions dans les services de pédiatrie en raison du profil épidémiologique de la province, avec une augmentation des cas de paludisme, de choléra et de maladies diarrhéiques pendant la saison des pluies.

La responsable a ajouté qu'un travail de diagnostic approfondi sera effectué dans les 15 jours entre le ministère de la Santé et celui de la Construction pour définir les étapes de la réhabilitation.

La ministre a souligné la visite du Président de la République dans cette unité de santé, ce qui a permis au Chef de l'Etat angolais de donner des directives précises pour le début des travaux de restauration cette même année.

« Des directives précises ont été laissées après que nous avions visité les travaux de réhabilitation de la pédiatrie et le secteur qui devait être conçu pour la salle d'opération, et avec le soutien et le travail intégré que l'Exécutif fera, il sera possible cette année, de marquer les premiers pas vers la réhabilitation de cet hôpital», a enchéri la ministre.

La gouvernante a reconnu que l’institution de plus de 70 ans n’a jamais bénéficié de travaux de restauration.

Accompagnée du gouverneur de la province, Pinda Simão et de la ministre de la santé, Silvia Lutukuta, et de titulaires de plusieurs départements ministériels, João Lourenço,  a parcouru les domaines pédiatrique et chirurgical.

Elle a également annoncé la tenue prochaine d’un appel d’offres pour l’entrée dans le secteur de la santé, portant sur 7.667 postes vacants dans tout le pays.

Après la visite, João Lourenço a livré divers médicaments et matériels de biosécurité à l'hôpital provincial pour améliorer les soins aux patients

Balises Saúde  

Lire aussi
  • 10/08/2018 15:05:35

    Plus de 600 cas de Sida/VIH diagnostiqués à Cuanza Sul

    Sumbe (Angola) - 624 cas de Sida/+VIH ont été diagnostiqués dans la province de Cuanza Sul (littoral) de janvier jusqu’à présent, a informé vendredi le superviseur provincial du programme de lutte contre le VIH/Sida, Domingos Moreira.

  • 08/08/2018 16:52:35

    La Commission technique de la santé des maladies endémiques à Cacuaco

    Luanda - La Commission technique de Luanda de lutte contre les endémies a son attention tournée vers la municipalité de Cacuaco, en particulier la commune Belo Monte, où, depuis mardi, une équipe multisectorielle qui étudie l'eau consommée par la population et sensibilise sur les mesures de prévention du choléra et du paludisme, en distribuant des brochures et en organisant des conférences.

  • 08/08/2018 13:47:07

    Les cas de lèpre en hausse dans la province de Cuanza Sul

    Sumbe - 181 cas de lèpre ont été notifiés de janvier à juillet de l’année en cours dans la province de Cuanza Sul (littoral), soit une augmentation de 28 cas comparativement à l’année 2017.