ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Santé

12.09.2018 - mer. : 19'31 - Mise à jour 12.09.2018 - mer. : 13'44

Le secteur étend ses services de dépistage du VIH / SIDA

Cuito - Le secteur de la santé à Bié a étendu au cours des trois dernières années, le service de dépistage du VIH / SIDA et d'autres maladies sexuellement transmissibles, avec la création de Centres d'accueil et de dépistage volontaire dans les unités de santé de la province.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Bié: Isaías Sambunga Cambissa , chef du département de la santé publique

Photo: AURÉLIO SEGUNDA MOURINHO

Se confiant mercredi à l'Angop, dans la ville de Cuito, chef du département de la santé publique et contrôle des maladies endémiques, Isaías Sambunga Cambissa a confirmé l'installation au cours de cette période (trois ans) de 20 centres de conseil et de dépistage volontaire (CATV) dans les neuf municipalités et communes qui composent la région.

Il a dit que l'ouverture de ces centres constituait une valeur ajoutée, car, en plus de réduire l'impact de la pandémie au sein des communautés, ils permettent également des soins médicaux pour les patients atteints du SIDA.

Isaás Sambunga Cambissa a souligné que le renforcement consiste à tester volontairement, à conseiller les infectés, pour rejoindre les centres de santé, ainsi qu’à demander aux autres personnes de ne pas discriminer le porteur de la maladie et les appelle essentiellement à affluer aux centres de dépistage volontaire, pour des informations sur leur statut sérologique.

À l'heure actuelle, a-t-il indiqué, le secteur de la santé a 165 centres d’accueil et dépistage volontaire (CATV), qui a le partenariat actif du secteur de l'éducation et l’action  sociale, de la famille et promotion des femmes, du conseil provincial de la jeunesse, des autorités religieuses et entités traditionnelles.

Au cours du premier semestre de cette année, 25.417 citoyens ont été testés, soit 483 nouveaux cas positifs.

Lire aussi