ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Santé

31.01.2019 - jeu. : 11'53 - Mise à jour 31.01.2019 - jeu. : 11'53

Luanda intensifie la lutte contre le vecteur du paludisme

Luanda - Le Gouvernorat provincial de Luanda intensifiera du 5 au 28 février la lutte anti-vectorielle contre le paludisme dans toutes les municipalités de la capitale angolaise afin de réduire l'impact de la maladie sur la population.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

La mesure va réduire l'impact de la maladie sur la population

Photo: Pedro Parente

Selon la directrice du Bureau provincial de la santé, Rosa Bessa, à l’approche de la saison des pluies, les étangs se multiplient, fournissant larves et moustiques, principaux émetteurs de fièvre jaune, paludisme, dengue, chikungunya et zika.

Il a ajouté qu'au cours de l'année 2018, Luanda avait enregistré un million 179 mille 415 cas, dont 1808 décès, d'où la nécessité urgente d'intensifier la lutte contre le vecteur.

Dénommée "Opération paludisme", la campagne anti-vectorielle couvre la promotion de l'utilisation de moustiquaires traitées, le traitement approprié des cas, la pulvérisation domestique d'insecticide, la gestion des sites de reproduction des larves, la fumigation, des conférences, des débats à la radio et à la télévision, ainsi que la sensibilisation porte à porte.

Le lancement de la campagne aura lieu dans la municipalité de Kilamba Kiaxi, en présence du gouverneur de la province Sérgio Luther Rescova.

En Angola, le paludisme est la principale cause de décès, de consultations médicales et d’absentéisme au travail et à l’école. C’est l’une des principales causes de morbidité et de mortalité périnatales, d’avortements, de naissances prématurées, de faible poids à la naissance, d’anémie chez les femmes enceintes de mortalité maternelle.

Il représente encore environ 35% de la demande en soins curatifs, 20% pour les hospitalisations, 40% pour les décès périnatals et 25% pour la mortalité maternelle.

Balises Serviços de saúde  

Lire aussi
  • 24/01/2019 10:44:25

    Le portail du gouvernement facilite de maquer des consultations médicales

    Luanda - Les consultations médicales à l'hôpital pédiatrique "David Bernadino" peuvent désormais être marquées par le portail électronique du gouvernement, lancé mercredi par le Président de la République, João Lourenço.

  • 21/01/2019 08:33:12

    Luanda a des services publics d'urgence médicale

    Luanda - La province de Luanda aura, à partir du mercredi 23, les services de l'Institut national des urgences médicales en Angola (INEMA), dans le but de décentraliser les actions et de faciliter l'accès aux victimes.

  • 15/01/2019 17:13:36

    La malnutrition tue 164 enfants à Bié

    Cuito - Cent soixante quatre enfants de moins de cinq ans sont morts de malnutrition sévère en 2018 au Centre de nutrition thérapeutique (CNT) de la municipalité de Cuito, dans la province de Bié, moins de 28 décès par rapport à 2017.