ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Santé

23.04.2019 - mar. : 16'28 - Mise à jour 23.04.2019 - mar. : 16'28

L'inspection de la Santé prohibe un réactif après un résultat douteux

Luanda - L'Inspection générale de la santé a mis son veto à l'utilisation du réactif « Aria » dans le dépistage du VIH, après les tests de vérification avec des résultats peu fiables.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Dans une interview publiée ce mardi (23) par le quotidien « Jornal de Angola », la directrice de l'Institut national de lutte contre le SIDA, Maria Lúcia Furtado, a révélé que le produit concerné ne faisait pas partie de l'algorithme autorisé et son inefficacité a été trouvée après des tests avec des résultats faux ou douteux.

Il a expliqué que cet algorithme est la liste des tests autorisés pour l'identification d'une maladie particulière.

Pour détecter le VIH, a-t-elle souligné, sont fait deux tests, l'un pour le dépistage et l’autre pour la confirmation, et les uniques tests approuvés pour faire le diagnostic en Angola sont « Détermine » et « Unigold ».

"Les tests étaient faussement positifs ou indéterminés. Sur les deux tests effectués, un a accusé positif et l’autre négatif", a-t-elle ajouté.

Selon la directrice de l'Institut national de lutte contre le sida, environ 310 000 personnes représentent le nombre estimé de personnes vivant avec le VIH en Angola. Sur ce nombre, 190 000 sont des femmes, dont beaucoup sont en gestation.

Balises Saúde  

Lire aussi
  • 23/04/2019 15:50:06

    Angola : Confirmation de 17 nouveaux cas de rougeole

    Luanda - Dix-sept cas de rougeole ont été enregistrés dans tout le pays au cours des trois premiers mois de 2019, sur un total de 738 cas suspects, a fait savoir lundi à Luanda, la coordinatrice du programme élargi de vaccination, Alda Sousa.

  • 22/04/2019 17:58:59

    Démarrage du premier cours de doctorat en Santé publique

    Luanda - Le premier cours de doctorat en Santé publique, administré par la faculté de Médecine de l?Université ?Agostinho Neto?, a démarré ce lundi à Luanda avec la participation de quinze médecins.

  • 13/04/2019 14:35:34

    La première dame pour la prévention de la transmission verticale dans les communautés

    Luanda - La première dame d’Angola, Ana Dias Lourenço, a plaidé vendredi, à Luanda, pour le renforcement des services de santé dans les communautés de la périphérie visant à empêcher la transmission verticale (mère-enfant) et à éviter l’afflux de femmes enceintes dans les hôpitaux de référence.