ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Santé

03.06.2019 - lun. : 13'36 - Mise à jour 03.06.2019 - lun. : 13'36

Plus de 400 cas de grossesses précoces notifiés à la maternité Irene Neto

Lubango - Au cours du premier trimestre de l'année en cours, la maternité centrale Irene Neto de Lubango, a enregistré 450 cas de grossesses précoces chez des adolescentes âgées de 13 à 17 ans, plus de 200 cas qu'au cours de la même période en 2018.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

La responsable de cette maternité, Fátima Afonso, a déclaré que le nombre de femmes enceintes en bas âge tend à augmenter en raison de la faible culture de dialogue entre parents et leurs enfants sur la sexualité et les risques qui en découlent dans la vie future.

 Elle a regretté le fait que de beaucoup adolescentes ont été contraintes d'arrêter leurs études pour s'occuper de leurs enfants et parfois sans appui de leur partenaire.

La source a encore fait savoir que le principal risque de grossesse chez les adolescentes était la césarienne qui entraîne d'autres conséquences futures.

"Le pire risque que l'adolescente puisse courir est que le bassin ne soit pas compatible pour supporter le fœtus, car elle n'a pas encore grandi et n'est pas prête à avoir un bébé, nous ne pouvons pas forcer d'avoir une naissance normale, surtout quand le pelvis est étroit ", a-t-elle expliqué.

Pour faire face à cette situation, la maternité a signé un accord avec le ministère de la Santé et certaines institutions d’enseignement afin de réaliser des ateliers dans les écoles et institutions similaires, en divulguant les risques d’une grossesse précoce.

Balises Saúde  

Lire aussi