ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Santé

22.06.2019 - sam. : 11'04 - Mise à jour 22.06.2019 - sam. : 11'04

Le MINSA et l'OMS approuvent une stratégie pour la santé mentale

Luanda - La stratégie de santé mentale, alcool, tabac et autres drogues, un instrument qui permettrait à l'Angola de renforcer l'approche de manière globale, afin d'améliorer la situation mentale dans le pays, a été approuvée vendredi à Luanda lors de la clôture de l?Atelier organisé par le Ministère de la Santé (MINSA) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Cérémonie de clôture de l'atelier sur la stratégie nationale en matière de santé mentale

Photo: Nelson Malamba

Les données officielles indiquent qu'en 2018, 31 619 personnes atteintes de troubles mentaux, notamment de dépression, de troubles affectifs bipolaires, de schizophrénie, de démence, de déficiences intellectuelles et de troubles du développement ont été enregistrées.

Le document permettra également de définir des lignes directrices pour l'action et l'intervention commune, en promouvant la coordination et le partenariat stratégique entre les différents acteurs sociaux et en améliorant la mobilisation des ressources.

Selon la représentante par intérim de l'OMS, Fernanda Alves, l'Angola sera en mesure de garantir le bien-être mental, de prévenir les troubles mentaux, de fournir des soins et un traitement en temps réel, d'améliorer le rétablissement et de réduire la mortalité, la mobilité et les handicaps des personnes atteintes de ces pathologies.

Pour que la stratégie produise les résultats souhaités, il est nécessaire d’en assurer une large diffusion, la coordination des initiatives intersectorielles, la mobilisation et l’allocation de ressources et le partenariat avec les organisations de la société civile, les groupes de jeunes et religieux, les autorités traditionnelles, la famille, entre autres.

À son tour, le secrétaire d'État de la Santé en charge du secteur hospitalier, Leonardo Inocêncio, a plaidé pour la continuité de la capacité de concevoir des documents efficaces, dont les résultats sont inappréciables pour une matérialisation donnée.
 

Selon le responsable, il est important que les efforts conjoints tels que celui de la stratégie pour la santé mentale, l'alcool, le tabac et les autres drogues apportent des avantages rapides au domaine psychosocial et spirituel.

Pour répondre adéquatement à ces défis, le MINSA a organisé du mercredi au vendredi l’atelier de consensus et de validation de la stratégie sur la santé mentale, l’alcool, le tabac et les autres drogues, avec la participation de 40 spécialistes.

La santé mentale a un impact critique sur le développement économique et le bien-être des personnes, mais les systèmes de santé ne répondent toujours pas de manière adéquate au fardeau des troubles mentaux.

Environ 76 à 85% des personnes atteintes de troubles mentaux dans les pays à revenu faible ou intermédiaire ne sont pas traitées, tandis que 35 à 50% dans les pays à revenu élevé se trouvent dans la même situation.

Balises Économie  

Lire aussi