ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Société

06.08.2014 - mer. : 19'33 - Mise à jour 06.08.2014 - mer. : 19'39

A propos de l'insémination artificielle dans la lutte les maladies animales

Huambo - L'étudiant de la Faculté de Médecine Vétérinaire de l'Université José Eduardo dos Santos , Almeida João Kendemba, a présenté mardi, à Huambo, les avantages de l'insémination artificielle bovine durant sont intervention dans les IIèmes Journées Scientifiques de cette institutions d'enseignement supérieur.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Huambo: Almeida João Kindemba, étudiants universitaire

Photo: Edilson Domingos

En présentant le thème : “Importance du Centre d'Insémination Artificielle dans la région du bassin laitier de Waco Cungo”, il a affirmé que l'insémination artificielle contribuait à la lutte contre les maladies animales par l'intermédiaire de la fécondation.

Il a expliqué que le processus d'insémination artificielle, qui comporte certaines procédures comme la cueillette de la semence , analyse, congélation, emmagasinage et postérieurement son exécution, permet la détention chez les animaux , de plusieurs infirmités qui pouvaient être transmisses par voie normale.

Selon lui, l'insémination artificielle permet la production animale à grande échelle, ainsi que la diversité de la race bovine au développement de l'agro-pastorale nationale.

L'insémination , selon lui, constitue l’une des grandes révolution bio-téchnologique productives appliquées aux animaux domestiques, surtout, sur la race bovine pour la production de la viande et le lait pour la consommation .

Cependant, il a informé que le Centre d'Insémination Artificielle de Waco Cungo, dans la province de Cuanza Sul, travaille en deux phase, dont la première avec la semence importée du Canada et la deuxième avec la semence cueillie localement.

Lire aussi