ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Société

30.01.2018 - mar. : 18'15 - Mise à jour 30.01.2018 - mar. : 18'15

Les officiers du SIC nient avoir participé au détournement de carburant à Lubango

Lubango (Angola) - Trois officiers du Service d'Investigation Criminelle (SIC) impliqués dans le procès de détournement de carburant destiné à la Centrale Thermique de Lubango, province de Huila (sud), ont nié lundi, durant la nouvelle séance de jugement, avoir participé à cette opération.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Approvisionnement en carburant

Photo: Lino Guimaraes

             Lors des séances de jugements antérieures, ces hommes avaient pourtant été accusés, par le supposés corrupteurs (les chauffeurs des camions des compagnies qui assuraient la distribution des carburants) d'avoir perçu des pourboires pour relâcher les détenus engagés dans le procès.

              Entendus lors de la reprise du jugement qui avait été suspendu jeudi dernier, le directeur adjoint du SIC en poste dans la province de Huila, Abel Waiya, le troisième officier des opérations, Victor Duarte, et le chef de département des opérations, Adão Domingos António, ont tous nié les accusations portées contre eux.

             Au début des investigations, les trois officiers étaient des instructeurs du procès de saisie, le 09 décembre 2016, du premier camion-citerne avec 35.000 litres de gasoil, et du second camion avec 14.000 litres en possession des codétenus Silas Lievin et Nelson Pinto Almeida Silva.

              Jusqu'ici 17 des 29 impliqués dans le procès de détournement de quatre millions 95.000 litres de carburant ont été entendus, l'un d'eux est en fuite.

             Au total 117 camions citernes de gasoil, avec une capacité de 35.000 litre chacun, ont été détournés, ce qui correspond à un manque à gagner au détriment de l'Etat de 552.925.000 kwanzas.

              Le détournement de carburant a commencé en novembre 2016, et ce n'est qu'en janvier 2017 que tout a été découvert. Le carburant détourné était destiné aux sous stations électriques de Lubango, principale ville de la province de Huila (sud).

Lire aussi