ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Société

27.02.2018 - mar. : 15'18 - Mise à jour 27.02.2018 - mar. : 15'18

Les entreprises publiques et privées violent les droits des travailleurs

Luanda - Les conditions légales offertes aux travailleurs sont systématiquement violées par plusieurs entreprises publiques et privées, a indiqué lundi l'inspectrice générale du travail, Nzinga Ngola.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Violation des droits des travailleurs

Photo: Gaspar dos Santos

Ces infractions concernent le non-enregistrement des travailleurs dans le système de sécurité sociale, le plan de vacances, les heures supplémentaires et le manque d'équipement de protection.

L'inspectrice Nzinga Ngola, qui parlait à la presse en marge de la XIIe Rencontre  méthodologique de l'Inspection générale du travail, ouverte mardi à Luanda, a expliqué qu’entre deux à trois mille entreprises violaient les règles de travail, citant celles des secteurs du Commerce, de l’Industrie et autres de fourniture des services.

La responsable a déclaré que durant l'année 2017, l'inspection générale du travail avait effectué 5.384 inspections, couvrant un total de 152.713 travailleurs. 14.126 violations de la législation du travail ont été détectées.

Au cours de la même période, il y a eu 1.096 cas d'accidents du travail déclarés par les entreprises, avec 926 cas légers, 144 cas graves et 26 cas mortels.

Elle a indiqué que dans le domaine de la sécurité, de l'hygiène et de la santé au travail, le centre de santé et de sécurité au travail a réalisé 27 évaluations de conformité légale, 30 préliminaires des risques et 30 autres évaluations médicales complémentaires.

Au total, 8.172 employés ont été évalués, 29.624 examens médicaux et 86 évaluations d'incapacité de travail ont été effectués à la demande des ateliers et des entreprises.

En ce qui concerne le calendrier des actions pour l'année en cours, Nzinga Ngola a déclaré que l'IGT prévoit d'augmenter le nombre d'inspecteurs du travail et de la sécurité sociale, d'intensifier l'inspection dans les entreprises de services et de commerce et de certifier la formation des travailleurs dans le domaine de la sécurité et de la santé au travail au moyen de séminaires.

La XIIe Rencontre méthodologie de l'Inspection générale du travail, dont les travaux se clôturent ce mardi, aborde, entre autres, les mécanismes extrajudiciaires de règlement des différends de travail et l'intensification de la normalisation des rapports en tant que paradigme approuvé et adapté au nouveau modèle de plan opérationnel.

Balises MAPTSS  

Lire aussi
  • 23/02/2018 16:15:58

    L'Angola compte plus de 300.000 fonctionnaires

    Luanda - La fonction publique en Angola compte actuellement 338.423 employés et agents administratifs, a déclaré vendredi à Luanda, le ministre de l'Administration Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale, Jesus Maiato.

  • 15/01/2018 19:22:45

    Angola: Le Cinfotec compte former six mille personnes en 2018

    Luanda - Le Centre Intégré de Formation Technologique(Cinfotec) compte former six mille personnes durant l?année en cours, a annoncé lundi à Luanda, son directeur général, Gilberto Figueira.

  • 17/10/2017 20:25:48

    Débureaucratisation de l'Administration publique, priorité du ministre du secteur

    Luanda - Le Ministère de l'Administration Publique, Emploi et Sécurité Sociale souligne, comme l'une de ses priorités, la continuité d'exécution du programme de valorisation du service public et la débureaucratisation du secteur, a fait savoir mardi à Luanda le ministre de ce département, Jesus Maiato.