ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Société

02.03.2018 - ven. : 16'30 - Mise à jour 02.03.2018 - ven. : 16'30

La drogue saisie estimée à 400 milliards de Kwanzas

Luanda - La drogue saisie dimanche dans le port commercial de Luanda par les autorités angolaises est estimée à environ 400 milliards de kwanzas, a annoncé vendredi à l'Angop le directeur de l'Interpol en Angola, Destino Pedro.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

1 / 1

Cocaïne (Archive)

Photo: Cortesia de Agostinho Kilemba

Destino Pedro - Directeur de l'Interpol en Angola (Archive)

Photo: Lino Guimaraes

Le responsable a précisé qu'après les derniers tests, il a été conclu qu'il s'agissait de cocaïne pure dont les quantités confirmées tournent autour 467,4 kilogrammes.

Il a informé que c'était la plus grande saisie de drogue dans le pays. En 2004, il a également été appréhendé dans le port de commerce de Luanda une quantité de drogue d’environ 400 kilos.

Le responsable a souligné que dès lors, les saisies varient de 30 à 80 kilos, avec deux à trois saisies par semaine, en particulier à l'aéroport international "4 de Fevereiro".

Destino Pedro a dit que le prix de la drogue fluctue d'un marché à l'autre, à l'échelle internationale, mais autour d'une moyenne de 10 à 50.000 dollars le kilo.

Le directeur de l'Interpol en Angola n'a ni confirmé ni démenti que la destination du produit était l'Angola mais, dans tous les cas, il a noté que même si c'était le cas, il ne serait pas tout consommé à Luanda en raison des quantités exorbitantes.

Le pays, a-t-il dit, n'a pas de gros consommateurs de drogue, comparé aux autres marchés africains, n'étant qu'un point de passage pour une grande partie de cocaïne.

Interrogé sur leurs propriétaires, le responsable a déclaré qu'il s'agissait d'une question de procédure, et donc secrète, mais que les enquêtes se poursuivent, étant qualifié de crime organisé.

Destino Pedro a considéré comme «inquiétant» le trafic de drogue en Angola, alors que la consommation de drogue augmente, ce qui est attribuable à la croissance économique du pays.

Selon lui, ce phénomène est beaucoup plus préoccupant car il conduit au blanchiment d'argent et il est associé à d'autres pratiques criminelles.

Pour cette raison, le directeur de l'Interpol en Angola estime que les efforts devraient être redoublés pour entreprendre un combat rapproché contre cette pratique.

Le navire transportant la drogue provenait de la République fédérative du Brésil et sa saisie dimanche n'a été possible que grâce à une coordination internationale entre plusieurs services de police, ainsi que le Service des enquêtes criminelles en Angola (SIC) à travers le Cabinet de l'Interpol.

Balises Droga  

Lire aussi
  • 05/09/2017 15:33:22

    Angola: La lutte contre les drogues passe par la sensibilisation et la prévention - un révérend

    Luanda - Le président de l'Association culturelle de Jeunes Christ dans le cœur, le révérend Arnaldo Neves Kassumba, a déclaré dimanche à Luanda que la meilleure arme pour la lutte contre les drogues était la prévention, défendant le besoin de travailler dans tous les secteurs de la société pour éradiquer la consommation des substances toxiques les plus variées, en particulier chez les jeunes.

  • 27/06/2017 15:05:13

    Zaire: Le SIC incinère 900 kilogrammes de marijuana

    Mbanza Kongo - Neuf cents kilogrammes de stupéfiants (marijuana) ont été incinérés mardi, à Mbanza Congo, dans la province nord du Zaire, par le Service d?Investigation Criminelle (SIC), dans le cadre des célébrations de la Journée mondiale de lutte contre les drogues, fêtée le lundi.

  • 08/10/2015 18:30:47

    Bié: Destruction de plus de cinq mille plantes de marijuana

    Cuito - Plus de cinq mille plantes narcotiques (marijuana) ont été détruites cette année par le commandement provincial de la Police Nationale (PN) à Bié, dans le cadre de l’opération visant à lutter contre les drogues dans cette région du pays.