ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Société

26.07.2018 - jeu. : 17'28 - Mise à jour 26.07.2018 - jeu. : 17'29

Des pêcheurs de Cabinda disparaissent en haute mer

Cabinda - Cinq pêcheurs, à bord d'une embarcation artisanale, immatriculée E199, dénommée Rudy Taty, enregistrée à l'Association provinciale des pêcheurs de Cabinda, sont portés disparus en haute mer depuis le 9 de ce mois.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Navires de pêche (archive)

Photo: Sabino

C’est ce qu’a annoncé mercredi, à l'Angop, le vice-président de l'Association provinciale des pêcheurs à Cabinda, António de Jesus, indiquant que les cinq pêcheurs ont quitté la région de Cabinda, vers 10 heures, le 9, à destination de la zone de pêche de la province de Zaire.

Le responsable a dit que les membres de l'association ont commencé à soupçonner une anomalie due au retard dans le retour à Cabinda, puisque le séjour en haute mer dure en moyenne 8 jours.

Il a informé que l'association avait déjà contacté la capitainerie du Port de Cabinda afin de soutenir les opérations de recherche et sauvetage des cinq pêcheurs, deux Angolais et trois Santoméens.

Le propriétaire du navire, Mavinga Tomás, qui se trouve dans la municipalité de Soyo (province de Zaire) depuis deux jours, a déclaré qu'il recevait déjà le soutien de la capitainerie locale, qui soutient la recherche avec deux navires.

Il a indiqué que des recherches étaient en cours dans les zones frontalières des plates-formes pétrolières et dans les zones des communes de Kinzau.

Jusqu'ici, a-t-il précisé, aucun signe d'accident ou de panne du navire n'a été trouvé.

Selon Mavinga Tomás, le navire est équipé d'équipements de sauvetage ainsi que de téléphones portables pour communiquer avec le personnel à terre.

Lire aussi