ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Société

20.08.2018 - lun. : 16'02 - Mise à jour 20.08.2018 - lun. : 16'45

Benguela: Démantèlement d'un réseau de contrebande de matériel électrique

Benguela - Le Service provincial d'enquête criminelle (SIC) à Benguela a démantelé au cours des sept derniers jours un réseau composé de trois citoyens, dont deux déjà détenus, accusés de trafic et de commercialisation de matériel électrique.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Bié: Des présumés criminels

Photo: BARTOLOMEU DO NASCIMENTO

A cet effet, l’Angop a appris du SIC que le 10 de ce mois, dans le quartier Lixeira, banlieue de Benguela, il a été trouvé à l'intérieur d'une résidence, plus de 150 tonnes de câbles électriques, dont le propriétaire déjà détenu, prétend être marchand de ce matériel il y a 20 ans.

Au bout de six jours, le SIC a également démantelé un autre cache avec 50 tonnes dans deux résidences dans le quartier de Seta-Nova, appartenant au citoyen Victorino Filipe, 36 ans, également arrêté.

A l'aube de samedi, une autre résidence dans le quartier 11 de Novembro, zone A, a été découverte avec 50 tonnes de divers types de câbles électriques cachés dans un réservoir d'eau, dont le propriétaire est fuite.

S'adressant à Angop, l'épouse du fugitif (qui n'a pas voulu s'identifier), a déclaré que son mari, Mauricio Gayeta, âgé de 35 ans, faisait ce type d'activité depuis 16 ans.

À son tour, le Directeur du Bureau institutionnel et la presse du Ministère de l’Intérieur, surintendant principal Caimbambo Pinto, a déclaré que c’était un réseau local de contrebande ou crime organisé de câbles électriques détournés du circuit normal pour le marché informel.

Il a également indiqué que les enquêtes sont en cours pour déterminer la véritable origine de ces quantités de câbles.

Selon l’officier, depuis le démarrage de cette opération en début de ce mois, plus de 250 tonnes ont été saisies, et l’Ende n'a pas encore rendu sa décision compte tenu des multiples plaintes de vol de câbles des postes d’illumination publique et du pont 04 de Abril , sur la rivière Catumbela.

Lire aussi