ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Société

12.09.2018 - mer. : 13'49 - Mise à jour 12.09.2018 - mer. : 13'49

L'administration de Mbanza Kongo menace de fermer les sectes religieuses

Mbanza Kongo - L'administratrice municipale de Mbanza Kongo, province de Zaire (nord), Nzuzi Makiese, a affirmé mercredi que son administration en collaboration avec les organes compétents menace de fermer les sectes religieuses dans la municipalité.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Zaire: Administratrice de Mbanza Kongo, Nzuzi Makiese.

Photo: Pedro Moniz Vidal

Nzuzi Makiese qui a tenu ces propos lors d’un entretien avec divers leaders d’églises et des sectes religieuses opérant  dans la zone a fait savoir que  son administration en collaboration avec le secteur de la culture et d’autres organes a travaillé dans les quartiers périphériques de la ville.

“Les dénominations religieuses qui seront surprises à exercer l’activité sans autorisation seront fermées et leurs responsables vont répondre de leurs actes à la barre du tribunal  », a-t-elle dit.

Selon elle, l’église comme partenaire de l’Etat doit exercer ses activités dans le respect strict de la loi. Si quelqu’un veut ouvrir une église pour gagner l’argent, et sans au préalable légaliser la dénomination religieuse sera traduit en justice.   

“Sont des sectes religieuses qui généralement prêchent la parole de Dieu en lingala (langue parlée en RD Congo, au détriment  de la langue nationale Kikongo et du Portugais. Au lieu de contribuer au bien-être des familles, ils font le contraire », a conclu l’administratrice.

L’administration municipale de Mbanza Kongo contrôle 83 églises et cinq plateformes.  

Balises Sociedade  

Lire aussi
  • 12/09/2018 19:01:14

    Le SIAC prévoit d'étendre ses services à d'autres provinces du pays

    Luanda - Le service intégré d'assistance au citoyen (Siac) devrait être étendu à d'autres provinces d'ici à la fin de l'année, a déclaré le directeur général de l'institution, Anselmo Monteiro.

  • 12/09/2018 15:34:01

    L'INEFOP prévoit de lancer un appel d'offres national

    Luanda - L'Institut national d'emploi et formation professionnelle (INEFOP) prévoit d'organiser, d'ici 2019, un appel d'offres pour l'admission de formateurs professionnels parmi ses cadres, a annoncé lundi à Luanda, le directeur général de l'institution, Manuel Bangui.

  • 12/09/2018 15:01:36

    Les institutions publiques travaillent sans réglementation, alerte l'inspecteur

    Ndalatando - Certaines institutions publiques à Cuanza Norte fonctionnent sans règles qui régissent et guident leurs actions, ce qui est une violation des procédures juridiques, a admis lundi, à Ndalatando, le directeur du Bureau d'inspection du Gouvernorat provincial de Cuanza Norte, José Jerónimo Francisco.