ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Société

19.09.2018 - mer. : 08'53 - Mise à jour 19.09.2018 - mer. : 08'53

Près de 2,5 millions d'enfants angolais souffrent de la malnutrition chronique

Ndalatando - Environ 2,5 millions d'enfants angolais, sur un total de plus de six millions, souffrent de la malnutrition chronique, a admis mardi, dans la ville de Ndalatando, la coordinatrice nationale de la Plate-forme Multisectorielle Intégrée de la Politique d'Alimentation et de Nutrition, Maria Tati.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

La coordinatrice nationale de la Plate-forme Multisectorielle Intégrée de la Politique d'Alimentation et de Nutrition, Maria Tati

Photo: Diniz Simão

Beaucoup d'entre eux sont, soit dans un état de malnutrition modérée allant vers la malnutrition sévère, ou ils sont déjà gravement atteints de la malnutrition et hospitalisés dans divers établissements sanitaires du pays, a  ajouté la responsable.

Elle a tenu ces propos à la presse, en marge de la cérémonie d'ouverture d'un Séminaire sur la "Validation du Plan Angolais Multisectoriel pour la Réduction de la Malnutrition Chronique", organisée à l'hôtel "Camuaxi", à 13 km de Ndalatando, chef-lieu de la province de Cuanza Norte.
 

Leurs parents, ne sachant même pas que les enfants sont dans ces conditions là, ils ne découvrent la réalité que quand les petits contractent une maladie ordinaire. C'est donc durant la consultation médicale qu'ils apprennent que, outre la maladie ordinaire, leurs enfants souffrent également de la malnutrition, a-t-elle expliqué en marge de la réunion dont
l'ouverture a été présidée par la directrice du Cabinet provincial de la Santé, Maria Filomena Wilson.

Face à cette situation, Maria Tati  a plaidé pour la nécessité d'instituer à travers le pays un système de vigilance nutritionnelle, non en cours  actuellement pour diverses raisons non énumérées.

Se rapportant aux conclusions de l'enquête des indicateurs multiples et de la santé 2015-2016 de l'Institut National de Statistique, réalisée en Angola entre 2015-2016, la coordinatrice nationale a affirmé que la malnutrition chronique constitue un problème "grave" de santé publique.

Actuellement, le taux de malnutrition est de 38 pourcent dans le pays.
Cuanza Norte, Uige et Bié figurent parmi les neuf provinces (sur un total de 18 qui forment l'Angola) où le taux de malnutrition est très élevé, a-t-elle ajouté.

 Selon la coordinatrice, l'Angola présente pratiquement le même taux que celui d'autres pays de la SADC touchés également par une malnutrition profonde due à diverses raisons, tels que faute de nourritures chez certaines familles, manque de connaissances sur l'alimentation salutaire recommandée aux enfants et aux femmes enceintes, et la privation précoce du lait maternel aux enfants.

Pour lutter contre la malnutrition, a-t-elle ajouté, une attention spéciale devrait être prêtée à la sécurité alimentaire du pays. Il revient au Ministère 
de l'Agriculture de mener une croisade de production, promotion et consommation des aliments salutaires et nutritifs, a souligné la coordinatrice.

Le séminaire aborde plusieurs sujets, notamment l'importance du Plan Angolais Multisectoriel pour la Réduction de la Malnutrition Chronique pour le pays, les Objectifs et les Axes dudit plan, Où sont les Ressources Disponibles pour la Nutrition et Comment mobiliser pour le plan, le coût d'action de nutrition et la situation nutritionnelle de la province de Cuanza Norte.  

Organisé par le Programme National de Nutrition, rattaché au Ministère de la Santé, ce séminaire de trois jours se déroule en présence des techniciens du secteur, des représentants du Fonds des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO), de l'ONG "Word Vision" , des Ministères de l'Education, de la Santé, du Plan, de l'Administration du Territoire, de l'Energie et des Eaux, de l'Agriculture, de l'Action sociale, de la Famille et Promotion de la Femme, et d'autres partenaires sociaux.

Le séminaire se tient sous la devise "Tous ensemble contre la Malnutrition, pour une Population saine".

Balises Maladie  

Lire aussi
  • 01/08/2018 15:12:27

    15 nouveaux cas de maladie du sommeil signalés à Uíge

    Uíge - Quinze nouveaux cas de maladie du sommeil ont été enregistrés de janvier à juin de cette année, dans la province de Uíge, contre neuf dans la même période de 2017, a déclaré mercredi, la cheffe du Centre local de l'Institut de combat et Contrôle de la trypanosomiase (ICCT), Verônica Pacheco.

  • 18/12/2017 11:52:10

    La communication sociale lance une campagne de prévention du paludisme

    Huambo - Le ministère de la Communication Sociale (MCS) lancera en 2018, en partenariat avec le ministère de la Santé, une campagne de prévention du paludisme, a annoncé dimanche, dans la ville de Huambo, le secrétaire d'Etat à la Communication Sociale, Celso Malavoloneke.

  • 11/10/2017 13:43:58

    La consommation excessive de l'alcool à la base des maladies mentales

    Sumbe - La consommation excessive de l?alcool contribue significativement au surgissement des maladies mentales dans la province de Cuanza Sul, a affirmé mardi le psychologue Eduardo Mateus.