ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Société

27.11.2019 - mer. : 19'15 - Mise à jour 27.11.2019 - mer. : 19'15

L'éducation et la santé considérées comme prioritaires

Luanda - La ministre d'État chargée des Affaires sociales, Carolina Cerqueira, a considéré mercredi, à Luanda, l'expansion du réseau d'écoles et sanitaire, ainsi que la lutte contre le chômage et le soutien aux populations dans un état de vulnérabilité comme certaines des priorités de l'Exécutif en 2020 dans le domaine social.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Ministre d'Etat Carolina Cerqueira (archive)

Photo: Pedro Parente

La gouvernante, qui s'exprimait lors de la réunion des commissions de travail spécialisées de l'Assemblée nationale dans le cadre de l'analyse, discussion et de l'approbation du Budget général de l'État dans le domaine social, a estimé que, même si ce n'est pas idéal, c’est néanmoins le possible dans  l’environnement financier actuel du pays, indiquant qu’en plus de prendre en compte les scénarios macroéconomiques et les politiques de développement humain et durable, il aborde également le contexte politique et social du moment.

La proposition de l'Exécutif concernant le secteur social dans le Budget général de l’Etat 2020 dépasse les deux billions 300 milliards de kwanzas, soit 38% des dépenses budgétaires.

Pour la ministre, le climat actuel de crise économique financière internationale, la croissance démographique galopante que connaît l'Angola et la ruralisation continue des villes sont des facteurs qui posent divers problèmes pour une gouvernance inclusive, menant au développement et à la croissance économique.

Carolina Cerqueira a plaidé pour que la mise en œuvre du Programme intégré d'intervention municipale (PIIM) réponde aux besoins des communautés et des familles, en particulier dans les domaines de l'éducation et de la santé, priorités du Plan de développement national (PND) 2018/2022.

Le ministre a affirmé que l'Exécutif optait pour le dialogue avec les institutions publiques privées et la société civile, pour une gouvernance inclusive et proximité.

«Elle a donné comme exemples les réunions de gouvernance locale et de concertation sociale dans les provinces de Malanje, Zaire, Moxico, Bié, Cunene, Huambo, Huíla et de Cuanza Sul, où le titulaire du pouvoir exécutif écoute les diverses sensibilités de la population et leurs préoccupations.

Balises Angola  

Lire aussi