ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Société

30.10.2019 - mer. : 17'30 - Mise à jour 30.10.2019 - mer. : 17'30

La FAO assiste 2 500 familles à Huila et à Cunene

Lubango - 2 500 familles des provinces de Huila et Cunene sont assistées par le Fonds des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), avec distribution de semences et mise en place de petits jardins dans le cadre du projet d'intervention et de réponse à la sécheresse des Nations Unies.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Les familles bénéficient d'un soutien de la FAO

Photo: Morais Silva

À Huila, les familles sont assistées dans les municipalités de Chibia et de Gambos, tandis qu'à Cunene, le projet est bénéfique aux familles des municipalités d'Ombandja, de Cuvelai et de Cahama, avec une portion de 250 par localité.

Selon Nsimba Za Nkadi, coordonnateur du programme de la FAO pour le projet, le programme comporte deux volets: l'agriculture et l'élevage.

Dans le premier cas, les familles reçoivent des semences de légumes, de maïs et de haricots afin de pouvoir produire pour leur propre consommation.

Dans le secteur de l'élevage, il a déclaré que 140 éleveurs seront formés, dont 40 femmes.

"Nous travaillons à la construction de fontaines et de points d'alimentation pour le bétail sur les principales routes de transhumance, avec l'introduction de l'herbe à éléphant pour l'animal", a-t-il ajouté.

A son tour, la coordinatrice du projet d'aide d'urgence des Nations Unies en Angola, Adélia Branco, a indiqué que plusieurs actions étaient en cours dans le domaine de la santé, notamment la nutrition, la sécurité alimentaire, l'eau, l'assainissement et l'hygiène, entre autres, dans le cadre de l'enveloppe de 6,4 millions de dollars fournie par l'ONU en mai de cette année, pour venir en aide aux victimes de la sécheresse dans les provinces de Huila, Cunene, Namibe et Bié.

Le projet des Nations Unies contre la sécheresse, qui dure jusqu'en décembre de cette année, est mis en œuvre par quatre agences: le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), le Fonds des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP).

À Huíla, du côté de l'OMS, 80 techniciens de la santé ont été formés et des kits de traitement de la malnutrition sont distribués, tandis que l'UNICEF compte 10 912 personnes dans les municipalités de Gambos et de Chibia ayant accès à l'eau.

Cent deux techniciens ont été formés dans le cadre de programmes de traitement ambulatoire, 33 pour des traitements dans des unités spéciales de nutrition et 394 agents de dépistage de la nutrition.

72 000 enfants ont également été élevés, dont 6 225 atteints de malnutrition aiguë modérée et 113 atteints de malnutrition aiguë sévère, tandis que le FNUAP distribue 4 993 kits de dignité pour les adolescents et les jeunes, ainsi que des conférences sur la grossesse à l'adolescence, la planification familiale, l'importance consultations prénatales.

Lire aussi