ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Société

21.02.2020 - ven. : 14'18 - Mise à jour 21.02.2020 - ven. : 14'19

Les bâtiments CIF One et Two fonctionne normalement

Luanda - Trois jours après la saisie des bâtiments CIF One et Two, à Luanda, par le Bureau du Procureur général de la République (PGR), dans le cadre du rapatriement forcé de capitaux et perte élargie de biens, les entreprises privées et les bureaux ministériels exercent leurs activités laborieuses normalement, dans le strict respect de la loi.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Vue partielle des bâtiments CIF Luanda ONE e CIF Luanda TWO

Photo: Rosário dos Santos

L'Angop a constaté jeudi lors d'une ronde aux édifices CIF One et Two, le mouvement des travailleurs dans les premières heures de la journée, sans aucune contrainte, principalement parce qu’il n’y avait aucune force policière sur le local.

Sur place, certaines personnes travaillant dans l’édifice CIF One, ont fait preuve de préoccupation quant au futur des respectifs postes d’emploi. Ils affirment n’avoir reçu aucune information de leurs employeurs concernant la situation actuelle de ces bâtiments.

À ce moment, seul le bâtiment CIF One est au service, ou fonctionnent des représentations ministérielles, des filiales de Sonangol et ses sociétés privées.

Dans les voisinnages, il y a le bâtiment CIF Two, sans aucun mouvement par manque de clients, a appris l’Angop.

Le mandat de saisie nº 03/2020, daté le 17 février, signé par le Service national de récupération des actifs (SENRA) du PGR, est affiché à l'entrée des deux propriétés.

Lundi dernier (17 février 2020), le PGR a saisi les bâtiments CIF Luanda One et CIF Luanda Two, situés dans le district urbain d'Ingombota, municipalité de Luanda, sur l’avenue Primeiro Congresso do MPLA.

Il s'agit des immeubles appartenant auparavant à la société chinoise de droit angolais China International Fund (CIF) Limiteda.

Dans la séquence du procès, le PGR a désigné le Ministère de l'Aménagement du territoire et Habitat comme un dépositaire fidèle (pour s'occuper provisoirement de l’immeuble).

En fait, cette saisie s’inscrit dans le contexte d'un processus qui a déjà abouti à l’appréhension de plus de 1.000 immeubles à Zango 0 et Kilamba, construits avec des fonds publics qui étaient en possession des entités privées.

Lire aussi