ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Société

24.05.2020 - dim. : 12'46 - Mise à jour 24.05.2020 - dim. : 12'46

Covid-19: Pourquoi désobéir aux orientations ?

Luanda - Le Gouvernement a décidé de décréter l'état d'urgence le 21 mars dernier, peu de gens imaginaient à quel point serait difficile de vivre le confinement et la distanciation sociale.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Photo: Leonardo Castro

Cette mesure, nouvelle dans le contexte politique angolais, a été imposée face à un ennemi inconnu, qui a secoué le monde, a chassé les humains et "agressé" les grandes et petites villes.

Avec le coronavirus à la porte, il fallait réagir, protéger le pays d'un corps étranger, ce qui aggraverait la situation sociale et économique déjà difficile de près de 30 millions d'Angolais.

En temps, le Gouvernement a réagi, prenant la responsabilité d'arrêter la propagation du nouveau virus, qui est encore récent dans le pays, avec des mesures strictes soutenues dans la Constitution et dans la loi.

Avec un cas positif confirmé, apporté d'Europe, l'Angola a déclenché un ancien expédient constitutionnel, mais qui n'a jamais été exploré, même à l’époque de guerre.
 

L'état d'urgence était, pour tout le monde, même pour les hommes politiques, une situation nouvelle, difficile et étrange, qui avait besoin d’être mise en route, avant que le virus " s'aggrave".

Avec le décret présidentiel 128/20, le Gouvernement a suspendu plusieurs droits civils, politiques et économiques des citoyens, garantis dans  la constitution, notamment celui de la libre circulation et de la permanence non autorisée sur la voie publique.

Comme dans la plupart des pays touchés par la maladie, en Angola la réalité impose l'adoption de mesures politiques "dures et douloureuses".

Balises Angola  

Lire aussi
  • 22/05/2020 12:10:05

    "Ti Saldo" viole l'état d'urgence avec une activité sportive

    Luanda - Cinquante-cinq citoyens ont été arrêtés, au cours des dernières 24 heures, à Luanda, par les forces de défense et sécurité nationale, pour la pratique d'activités sportives collectives (athlétisme), une action promue par le citoyen Álvaro Muanza, dit "Ti Saldo".

  • 15/05/2020 14:15:33

    SIC saisit 55 sacs de chanvre à Malanje

    Malanje - Cinquante-cinq sacs de drogue (chanvre), en possession de deux citoyens nationaux, ont été saisis mercredi par le Service d'Investigation Criminelle (SIC) à Malanje.

  • 13/05/2020 10:27:26

    Le ministre veut récupérer le rôle de l'Angola Telecom

    Luanda - Le ministre des Télécommunications, des Technologies de l'information et de la Communication sociale, Manuel Homem, a défendu, mardi, à Luanda, la récupération du rôle de l'Angola Telecom, en tant qu'opérateur de base dans le pays.