ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Société

25.09.2020 - ven. : 16'01 - Mise à jour 25.09.2020 - ven. : 12'17

L'Angola contrôle plus de 30000 malentendants

Luanda - Trente-cinq mille 665 citoyens nationaux sont malentendants, dont 126 117 dans les zones urbaines et 19 548 dans les zones rurales, qui cherchent à surmonter leurs limites grâce à la résilience.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Plus de 658 mille personnes en Angola vivent avec des déficiences auditives, soit environ 2,5% de la population totale

Photo: Rosario dos Santos

Ces données ont été publiées, ce vendredi, à l'ouverture de la journée se référant à la Journée internationale de la personne malentendante, qui se commémore dimanche 27 septembre, sous la devise «Notre limitation n'est pas notre limite».

La journée réalisée par le Ministère de l'Action Sociale, de la Famille et de la Promotion de la Femme (MASFAMU) en partenariat avec l'Association des Personnes Handicapées Auditives vise à contribuer à la promotion d'une société plus juste, équilibrée et inclusive pour tous.

Cet objectif n'est possible que grâce à une meilleure compréhension des droits de l'homme concernant les personnes malentendantes, mobilisant ainsi différents acteurs pour défendre leur dignité et leur bien-être social.

Les données du recensement général de la population et de l’habitat montrent que 658 258 personnes handicapées sont contrôlées dans le pays, soit 2,5% de la population totale, les hommes correspondant à 56% et les femmes à 44%.

La situation des malentendants en Angola est une source de préoccupation, ce qui fait que certains citoyens handicapés se sentent marginalisés et discriminés par la société.

L'OMS a récemment lancé l'application gratuite «hearWHO» pour les appareils mobiles qui permet aux utilisateurs de vérifier leur niveau d'audition. L'outil s'adresse aux personnes à risque de perte auditive ou qui ont déjà éprouvé certains des symptômes liés à la perte auditive.

Parmi les destinataires de cette nouvelle application, il y a des personnes souvent exposées à des niveaux sonores élevés. Parmi eux, des personnes qui écoutent de la musique à fort volume ou qui travaillent dans des endroits très bruyants, qui consomment des drogues nocives pour leur audition et aussi des personnes de plus de 60 ans.

L'OMS estime que plus de 5% de la population mondiale, soit 466 millions de personnes, souffrent d'une perte auditive invalidante. Sur ce nombre, 34 millions sont des enfants.

On estime qu'en 2050, plus de 900 millions de personnes - une sur dix - souffriront d'une perte auditive, à moins que des mesures ne soient prises pour prévenir et traiter la perte auditive.

Balises Sociedade  

Lire aussi
  • 25/09/2020 14:20:36

    Covid-19: Des musiciens font don de biens divers

    Lubango (Angola ) - Plus de dix tonnes de denrées alimentaires différentes ont été livrées vendredi aux personnes âgées du foyer pour personnes âgées de Lubango, par un groupe de musiciens affectés à l'Église évangélique synodale d'Angola (IESA), dans le cadre de l'action sociale du groupe.

  • 25/09/2020 13:39:57

    Covid-19: la Commission appelle à l'observation continue des mesures

    Cabinda (Angola) - Le porte-parole de la Commission provinciale d'urgence et de réponses rapides au Covid-19 à Cabinda, Ruben Fátima Buco, a exhorté vendredi, dans cette ville, la population à se conformer strictement aux mesures de biosécurité, en vertu de l'augmentation des cas positifs de Covid-19 dans la province.

  • 22/09/2020 16:16:05

    L'ITEL crée des équipements pour lutter contre le coronavirus

    Luanda - Deux inventions d'étudiants, d'enseignants et de techniciens de l'Institut des télécommunications (ITEL), à Luanda, renforceront la lutte contre le coronavirus, à l'heure où le pays compte 4 117 cas positifs de la maladie.