ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Transport

20.02.2018 - mar. : 15'49 - Mise à jour 20.02.2018 - mar. : 15'51

L'administrateur commercial de la TAAG demande la démission

Luanda - L'administrateur de la TAAG, Lignes Aériennes d?Angola, pour le secteur commercial, William Boulter, s'est désengagé, ces derniers jours, de la compagnie aérienne nationale, pour des raisons de santé.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

William Boulter - Administrateur commercial de la TAAG (Archive)

Photo: Joaquina Bento

Selon un communiqué parvenu mardi à l'Angop, William Boulter a pris ses fonctions au sein du Conseil d'administration de la compagnie aérienne angolaise en septembre 2015, ayant fourni un "service inestimable" à la TAAG et à l'industrie de l'aviation civile angolaise.

La note informe que l'administrateur a été responsable du développement du concept de plaque tournante, ainsi que de la signature de plusieurs accords avec d'autres congénères au profit de la compagnie angolaise.

Le Conseil d'administration est en train de finaliser le processus d'embauche d'un remplaçant «approprié» ayant des qualifications similaires à William Boulter, «avec sa grande expérience internationale dans le domaine de l'aviation commerciale (...), pour assurer la continuité du travail que celui-ci a développé pendant son mandat comme administrateur pour le secteur commercial ", lit-on dans le document.

En septembre 2015, le gouvernement avait annoncé la signature d'un accord de coopération opérationnelle de cinq ans entre la TAAG et le groupe Emirats, qui visait à doter la TAAG d’une gestion professionnelle de niveau international, la libérant des problèmes d'efficacité et efficience, à augmenter l'offre de destinations, améliorer le service et à élever les normes opérationnelles et de sécurité.

C'est en vertu de cet accord que William Boulter est arrivé à la TAAG, ayant  assumé le poste d’administrateur commercial même après que l'Emirats ait annoncé en juillet 2017 la résiliation unilatéralement du contrat de gestion.

Il faisait partie de l'équipe qui a travaillé pour introduire «des changements profonds et des accomplissements», visant à transformer Luanda en une plaque tournante du trafic aérien en Afrique sub-saharienne.

Balises Aviation   TAAG  

Lire aussi
  • 07/03/2018 17:14:27

    Un incident à Cabinda oblige la fermeture de l'aéroport

    Luanda - Un incident qui a eu lieu mercredi à l'aube avec un véhicule des pompiers a forcé la fermeture temporaire de la piste à l'aéroport Maria Mambo Café, à Cabinda, pendant plus de deux heures.

  • 20/02/2018 16:08:13

    Réduction des billets de la TAAG

    Luanda - Les billets de passagers pour les lignes domestiques de la TAAG, Lignes Aériennes d'Angola, qui sont acquis plus de sept jours à l'avance, connaissent, à partir de ce mardi, des réductions entre dix et vingt pour cent.

  • 18/01/2018 19:47:25

    Le président de l'IATA satisfait du futur aéroport international de Luanda

    Luanda - Le président de l'Association Internationale des Transports Aériens (IATA), Alexandre de Juniac, s'est dit ravi jeudi par les installations du futur aéroport international de Luanda, en pleine construction sur une superficie de 19,5 km carrés, dans la commue de Bom Jesus, municipalité de Icolo Bengo, à environ 40 kmsau nord du centre ville de la capitale angolaise.