ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Environnement

28.08.2019 - mer. : 15'26 - Mise à jour 28.08.2019 - mer. : 16'16

L'Angola cherche un soutien pour contrôler les incendies de forêts

Rome - Les autorités angolaises collaborent avec l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) pour bénéficier d'un soutien aux programmes de contrôle et de gestion des incendies de forêts.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Les contacts ont été initiés par la Représentation permanente de l'Angola auprès de la FAO, à Rome (Italie), avec la Direction des Forêts de cette agence des Nations Unies, a appris l'Angop mercredi.

Selon la Représentation permanente, l’initiative angolaise avait pour objectif d’obtenir une assistance dans la lutte contre les incendies et la réduction des feux de forêts, dans le cadre de programmes d’éducation à l’environnement menés au sein des communautés rurales afin d’améliorer l’éducation et la gestion de l’agriculture familiale.

Compte tenu des préoccupations récurrentes concernant le problème des incendies de forêts, la participation de la FAO pourrait contribuer à consolider les efforts déployés par le gouvernement angolais pour inculquer aux populations les nouvelles connaissances nécessaires à la gestion des forêts grâce à l'adoption des meilleures pratiques.

Le représentant angolais à la FAO s'emploie également à promouvoir la mobilisation de ressources financières pour la mise en œuvre de projets, programmes et actions dans ce domaine.

L'Angola, qui couvre une superficie de 60 millions d'hectares de forêts, affiche un taux de déforestation annuel de 8,2%, soit un taux inférieur à celui de nombreux pays africains.

L’Angola est signataire de l’Accord de Paris sur les changements climatiques, considéré par le Gouvernement angolais comme un catalyseur du changement, et qui doit être adopté par tous afin de sauver et de préserver la planète pour les générations actuelles et futures.

En ce sens, le pays dispose déjà de programmes et de plans, dont certains sont en cours d’exécution, pour répondre aux besoins de la mise en œuvre du développement durable.

Ces programmes comprennent des stratégies multisectorielles visant à garantir l'inclusion des énergies renouvelables, le développement et l'expansion de l'agriculture familiale, dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et la garantie de la sécurité alimentaire.

Dans diverses régions de l’Angola, durant cette période de l’année, les paysans procèdent à des incendies lors de la préparation de terres à cultiver, pratique séculaire dans plusieurs pays du continent africain.

Selon le gouvernement angolais, ces actions, bien que peu pratiques, sont habituelles et gérables, contrairement aux incendies de forêts qui se produisent dans la forêt d’Amazonie (Brésil), comme certains médias veulent faire croire et dramatiser.

Dans un communiqué de presse, concernant les informations faisant état d'un nombre élevé d'incendies en Angola, le ministère de l'Environnement admet l'existence de brûlages, mais nie qu'il existe des raisons de susciter le drame.

Balises Environnement   Angola  

Lire aussi
  • 27/08/2019 11:13:09

    Le gouvernement dédramatise la situation des incendies

    Luanda - Le ministère de l'Environnement a démenti lundi que les incendies survenus dans la forêt amazonienne (Brésil) soient comparables aux incendies enregistrés en Angola, en particulier, et en Afrique, en général.

  • 22/08/2019 16:17:43

    Démantèlement d'un réseau lié au braconnage

    Luanda - Un réseau composé par 13 éléments nationaux et étrangers, qui s'adonnait au braconnage et au trafic d'ivoire a été démantelé au cours des 15 derniers jours par le Service d'investigation criminelle (Sic).

  • 21/08/2019 17:44:18

    La ministre de l'Environnement à la conférence « COP18 »

    Genève (ANGOP) - La ministre angolaise de l'Environnement, Paula Francisco, est arrivée mercredi à Genève, où elle va participer à la 18è Convention des Parties sur le Commerce illégal des Espèces de la Faune et de Flore Sauvage en voie d?extinction (COP18).