ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

14.11.2019 - jeu. : 08'13 - Mise à jour 14.11.2019 - jeu. : 08'13

Le gouvernement lance un programme de revitalisation de la culture du café

Monde - Le ministre de l'Agriculture et des Forêts, António Francisco de Assis, a lancé mercredi, dans la municipalité de Mungo (Huambo), le programme de revitalisation de la culture du café arabica dans le secteur familial, dans le but de contribuer aux stratégies de réduction de la pauvreté tout en garantissant la sécurité et la qualité des aliments.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Le gouvernement lance un programme de revitalisation de la culture du café

Photo: Aurélio Janeiro

Tenu dans le village de Beteleme, à 157 km de la ville de Huambo, l'acte témoigné par la gouverneure locale, Joana Lina, a été marqué par la distribution de 15 000 plants de café arabica à 30 familles paysannes de cette localité, qui compte 3 000 habitants, avec l'agriculture comme source de revenus.

Le programme profitera, d’une première phase, aux municipalités de Bailundo, Chicala-Cholohanga, Londuimbali, Huambo et Mungo, avec la sélection de 30 familles paysannes de chaque localité, sur un total de 150, pour éviter la monoculture et créer la durabilité des systèmes de production dans le pays.

À l'époque coloniale, ces municipalités étaient capables de produire 1 600 tonnes de café commercial cultivé sur 5 000 hectares de terres.

A l’occasion, le ministre de l'Agriculture et des Forêts, António Francisco de Assis, a déclaré qu'il s'agissait d'un projet d '"extrême importance", notamment en ce qui concerne l'augmentation des revenus économiques et financiers des familles, raison pour laquelle les paysans doivent prendre soin des plantes afin que elles puissent porter les fruits souhaités.

«Désormais, les familles qui ont bénéficié d'un semis de café devraient savoir qu'elles ont reçu un enfant de plus. Ils ont donc besoin de savoir si cet enfant a besoin de quelque chose ou d'une correction pour grandir en bonne santé et la famille est fière d'avoir un membre capable de résoudre ses problèmes », a-t-il expliqué.

Ainsi, le gouvernant a demandé aux paysans d'être plus unis et plus cohérents, de relever les défis de la diversification économique et de la lutte contre la pauvreté, car le café est une culture de rente qui, outre le fait que les familles ont plus de chances de gagner plus d’argent, peut stimuler le secteur industriel.

Lire aussi
  • 10/11/2019 10:27:47

    Le CFB prévoit l'ouverture de la route Huambo / Caála

    Huambo - Le Chemin de fer de Benguela (CFB) prévoit, dans un proche avenir, l'ouverture de la route Huambo / Caála, comme dans la province de Moxico (Luena / Luau), pour répondre aux besoins des deux principales régions du plateau central, avec l'amélioration du transport de passagers et de marchandises.

  • 01/11/2019 19:13:23

    La Banque détient 141 milliards de kwanzas pour financer le PRODESI

    Huambo (Angola) - Cent quarante et un (141) milliards de kwanzas, tel est le montant que les Banques commerciales mettront à disposition du Programme d'Appui à la Production, Diversification des Exportations et Substitution des Importations (PRODESI).

  • 31/10/2019 10:33:32

    Le programme "Minha Terra" promeut la dignité des communautés rurales

    Cachiungo (Angola) - La ministre de l'Aménagement du Territoire et de l'Habitat, Ana Paula Chantre Luna de Carvalho, a souligné mercredi, dans la municipalité de Cachiungo (Huambo), l'importance du programme "Minha Terra" pour la promotion de la dignité des communautés rurales, la réduction de la pauvreté et la garantie de la sécurité alimentaire dans le pays en général.